mardi 7 mai 2013

A QUOI JOUENT LES SOCIALISTES FRANÇAIS ?

Article paru dans :
Kapitalis
Agoravox
Wasalive


Il est curieux que de nombreux hommes politiques socialistes reproduisent les mêmes schémas caricaturaux de ceux de la droite en France !
- Tout le monde se rappelle les déclarations de Chirac à son ami Ben Ali : 
" Le premier des droits de l'homme c'est manger, être soigné, recevoir une éducation et avoir un habitat. De ce point de vue, il faut bien reconnaître que la Tunisie est très en avance sur beaucoup de pays " !
" La liberté du tunisien est d'avoir un toit et du pain " !
-  puis de celle de Sarkozy au même individu : 
" La Tunisie a fait le choix volontaire de la démocratie ..... et la France n’a donc pas à donner de leçons " !
-  et celle de Michèle Alliot-Marie, dite  MAM, qui assurait ZABA de son aide policière pour mater la révolte :
" Nous proposons le savoir-faire, qui est reconnu dans le monde entier, de nos forces de sécurité, pour permette de régler des situations sécuritaires de ce type " !

Et voilà que les socialistes tombent dans les mêmes travers !
- Pour se "racheter", la France en la personne de Claude Bartolone a cru bon d'inviter tartour le président provisoire Moncef Marzouki à discourir devant les parlementaires français sous contrôle de Ali Larayedh et Abdesslam Bouchlaka gendre de Ghannouchi, pour défendre son indéfendable alliance avec le parti islamiste Ennahda membre de l'organisation mondiale des Frères musulmans... comme si les socialistes pouvaient admettre une alliance avec le FN ! Et d'entendre sans broncher ses conneries : " On me pose souvent la question : est-ce que la Tunisie est tombée dans l'escarcelle de l'islamisme ? La réponse est non, la Tunisie est tombée dans l'escarcelle de la démocratie ", affirme-t-il sous les applaudissements des députés nettement plus nourris à gauche qu'à droite. 

Et l'on voit aujourd'hui le résultat et la situation de tension extrême qui existe dans le pays qui continue pourtant à inviter les prédicateurs wahhabites pour wahhabiser les tunisiens !
Alors que nous savons tous que tartour le crypto-islamisten'est qu'une marionnette entre les mains de Ghannouchi et de son maître l'émir du Qatar !
- Jacques Lang de son coté, fait honneur au Judas de la République tunisienne en recevant tartour ... pour promouvoir le livre de l'écrivaillon !
- Elisabeth Guigou, dont l'époux, économiste de son état, avait beaucoup d'affinités avec des figures de l'ancien régime, s'extasie, de son côté, sur la « transition démocratique en Tunisie »... comme beaucoup d'autres de son parti !
- Et Jean Glavany membre de la commission présidée par Elisabeth Guigou, avec prudence, refuse toute ingérence pour ménager les susceptibilités de Ghannouchi qui ne se gêne aucunement de prendre ses ordres de son émir du Qatar ... abandonnant les démocrates et progressistes tunisiens à leur sort face à des islamistes financés à outrance par le Qatar !
Or ce que dit Mme Guigou de la transition démocratique en Tunisie, est en soi une ingérence !
Alors ingérence pour ingérence, autant qu'elle soit constructive pour les tunisiens et qu'elle ne soit pas hypocrite ... car le langage diplomatique doit avoir ses limites : ne pas tomber dans la caricature, pour rester crédible !

A quoi jouent-ils tous ? N'ont-ils pas retenu la leçon de leurs prédécesseurs ?
Ne voient-ils pas qu'une dictature théocratique est entrain de se mettre en place ... avec un régime fasciste qui ne s'en cache plus ... avec milice, LPR (ligue de protection de la révolution, en réalité de protection d'Ennahdha !), salafistes, jihadistes .... auxquels elle livre la Tunisie pour s'assurer la pérennité du pouvoir par la force ?
Ont-ils lu le projet de Constitution qui, dans son style alambiqué, met en danger les libertés et veut instaurer sans le dire, une théocratie fondée sur la chariâa ?

Pourquoi font-ils semblant de croire à un islamisme "modéré" alors que les faits devraient les avoir convaincus que c'est une supercherie que cette prétendue "modération" !!

La France a raté sa relation avec la Tunisie pendant la dictature de Ben Ali contre laquelle elle n'a pas agi; et maintenant, par la faute des socialistes, elle va rater sa relation avec ce pays en ne soutenant pas suffisamment les vrais démocrates; faisant mine de croire à un islamisme modéré que veut leur vendre Marzouki, considéré par beaucoup en Tunisie comme un traître ainsi que Ben Jâafar qui, lui aussi a renié toutes ses valeurs auxquelles il prétendait croire. Deux Judas qui ont trahi leurs électeurs qui les croyaient démocrates et progressistes ... et découvrent effarés leur lâcheté devant celui à qui ils doivent tout, leur "élection" ainsi que leur poste : Ghannouchi !

Au lieu de se laisser duper par la prétendue tactique qui consiste à croire que les islamistes vont accepter la démocratie et les libertés, le pouvoir ferait mieux d'être intransigeant sur les valeurs des droits de l'homme et ne pas soutenir ceux qui, de toutes évidences, ne les acceptent pas.
Faut-il leur rappeler que soutenir l'installation de l'islamisme en Tunisie c'est le risque pour la France et pour l'Europe d'avoir à leur porte un nouveau "Afghanistan" ! 
Déjà que l'islamisme se développe dans les banlieues françaises soutenu et financé par les pétromonarques !  

Le Président François Hollande devrait donner un signe fort en ne donnant pas sa caution en venant en Tunisie soutenir un pouvoir provisoire aux pratiques fascistes. La France aura tout le temps d'aider la Tunisie après que des élections auront enfin donné au pays un pouvoir démocratique et soucieux de liberté et de progrès.

Rachid Barnat



10 commentaires:

  1. UN PARLEMENTAIRE BELGE CONSCIENT DU DANGER ISLAMISTE ENTRETENU ET FINANCÉ PAR UNE FAMILLE CORROMPUE, DONT DES PRINCES SONT FICHÉS AU GRAND BANDITISME .... met en garde le gouvernement belge pour changer de politique envers les Ibn Saoud !
    Il rappelle que le laxisme voir la connivence des gouvernants européens avec cette famille de voyous, finira par se retourner contre les européens !

    Il faut espérer que d'autres parlementaires suivront son exemple et son courage pour dénoncer la corruption et le danger d'une telle famille !!

    https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=qoqqtXTMvjI

    RépondreSupprimer
  2. LES JEUNES SOCIALISTES FRANÇAIS, ONT POURTANT PRIS POSITION PLUS CLAIRE QUE LEURS AINES !

    " Nous pensons qu'il est temps, pour les forces progressistes du Sud comme du Nord de la Méditerranée, de réagir.
    Mustapha Ben Jaafar, élu Président d'honneur de l'Internationale Socialiste à Lisbonne en février dernier, a appelé les partis progressistes et démocrates européens à s'engager plus fortement dans le soutien aux révolutions arabes.
    Nous l'appelons à notre tour à une prise de conscience de la nécessité de favoriser activement un dialogue avec l'ensemble des forces progressistes participant à la transition démocratique en Tunisie et plus généralement dans tous les pays ou une telle transition est en cours."

    Quand nous regardons en tant que socialistes les partenariats que nous avons privilégiés en Tunisie par le passé, nous ne pouvons être que critiques.
    Comment justifier en effet le choix du Rassemblement Constitutionnel Démocratique (RCD) de Ben Ali comme parti membre de l'internationale Socialiste jusqu'à la veille de son renversement ?
    Nous étions bien peu de socialistes à dénoncer ce choix en 2008 en lançant la campagne "Ben Ali, Yezzi !".
    Ainsi, nous ne pouvons plus nous contenter d'un soutien à nos partenaires internationaux historiques.

    Les partis politiques traditionnels se sont souvent retrouvés disqualifiés lors de bouleversements démocratiques récents (les révolutions arabes comme les mobilisations civiques en Hongrie en sont des bons exemples).
    Ils n'ont malheureusement pas été des acteurs déterminants dans les mouvements populaires souvent nés grâce au réveil de la société civile.
    Il est ainsi temps pour notre parti et pour la gauche de retrouver sa culture de soutien aux mouvements démocratiques émergents.

    Engageons-nous clairement aux côtés de toutes les forces progressistes qui ont à cœur de mener à bien la transition démocratique en Tunisie !"

    http://www.huffingtonpost.fr/aurelien-tache/revolution-tunisie_b_2932374.html

    RépondreSupprimer
  3. ENFIN, DES SOCIALISTES FRANÇAIS ONT ENTENDU L'APPEL DES PROGRESSISTES TUNISIENS !

    " Nous regrettons vivement, alors que Laurent Fabius était en déplacement à Tunis au début du mois, qu'aucune initiative n'ait encore été prise par le Parti Socialiste français pour entamer des discussions avec l'ensemble des forces progressistes tunisiennes, qui ont aujourd'hui plus que jamais besoin d'être soutenues."

    Merci à Aurélien Taché et à Najet Mizouni qui ont demandé aux socialistes français de revoir leur relation avec ceux de Tunisie; après le constat que les progressistes ont été trahis par les deux judas de la République que sont tartour et le groggy du perchoir !

    Je ne peux donc que me réjouir fortement de voir que des responsables socialistes français comprennent ce que la société civile tunisienne, très active, attend de la France et notamment du pouvoir actuel.

    http://www.huffingtonpost.fr/aurelien-tache/parti-socialiste-tunisie_b_3364172.html?utm_hp_ref=fb&src=sp&comm_ref=false&just_reloaded=1#sb=2642709b=facebook

    RépondreSupprimer
  4. LE PORTRAIT DU BHL VA-T-EN-GUERRE !
    Un narcissique assoiffé de sang arabe !!

    http://www.agoravox.tv/tribune-libre/article/la-chaine-la-voix-de-la-russie-40592

    RépondreSupprimer
  5. LE SOCIALISME : Tarte à la crème !
    Jean Jaurès doit se retourner dans sa tombe de savoir ce que les politicards aussi bien français que tunisiens ont fait du socialisme !!

    - Hollande a beaucoup déçu, non seulement les français, mais aussi les tunisiens qui l'ont préféré à Sarkozy dont ils craignaient le soutien aux frères musulmans, amis de son ami, l'émir du Qatar !
    Or ils découvrent que Hollande n'est guère meilleur puisqu'il s'obstine à leur vendre l'islamisme de Ghannouchi en poussant l'hypocrisie jusqu'à le trouver "modéré" et compatible avec la démocratie !

    - Quant à tartour, ils ont découvert à leur dépens qu'il n'a utilisé le "socialisme et ses valeurs", les "droits de l'homme" ... que pour soigner son ego de complexé de l'Histoire ... qui persiste à s'accrocher à sa lubie de pan arabiste !

    http://www.jean-jaures.org/2014-annee-Jaures

    RépondreSupprimer
  6. LE PARTI SOCIALISTE : Un parti en fin de parcours ... que les enfants terribles de Mitterrand sont entrain d'achever !

    En tous les cas, les tunisiens ne pardonneront jamais aux socialistes d'avoir dérouler le tapis rouge pour recevoir la clique à Ghannouchi avec son gendre Boucjhlaka, Ali Larayedh responsable de l'assassinat de Chokri Belaid et le tartour .... au palais Bourbon !

    Claude Bartolone, Jack Lang, Elisabeth Guigou, Laurent Fabius, Jean Glavany ... poussaient le cynisme jusqu'à recommander les "Frères musulmans" aux tunisiens pour partager le pouvoir avec les progressistes, en les assurant que leur islamisme est "modéré" et "compatible" avec la démocratie !

    Les socialistes ont fait beaucoup de mal par leur obstination à soutenir les Frères musulmans !
    Heureusement que les français se réveillent et j’espère qu'ils écarteront tout candidat qui continuera à tolérer les islamistes et à s'acoquiner avec leurs sponsors les pétromonarques !

    Que François Hollande choisit aux enfants terribles du socialisme, l'outsider Macron, rien d'étonnant !
    Il ne fait que se venger de ceux qui tueraient père et mère pour prendre sa place ... et qui ont tout fait pour l'écarter de la course.

    Les socialistes déçus d'un parti où les apparatchiks n'ont plus rien à proposer, voient en Macron un homme nouveau avec une vision nouvelle et plus réaliste de la politique.

    Après tout, à quoi ont servi les partis et leurs programmes "ficelés" ...qu'à peine élu leur chef n'en tient pas compte ?
    Comme disait Chirac, les promesses n'engagent que ceux qui y croient.

    http://www.huffingtonpost.fr/2017/01/15/francois-hollande-soutiendrait-emmanuel-macron-nimporte-quoi-repond-elysee/?utm_hp_ref=fr-homepage&ncid=webmail

    RépondreSupprimer
  7. PRIMAIRE DU PS : la fin d'un parti !

    Aujourd'hui a lieu l'élection du futur chef du PS, le meilleur perdant face à Macron & Le Pen !

    Le PS a perdu sa crédibilité depuis que les enfants terribles de Mitterrand ont dévoyé ses valeurs !!

    Autrement qui aurait cru que :

    - Ce parti encouragerait le communautarisme et laisserait les Frères musulmans prendre en otage les français musulmans et l'islam de France, celui de ses anciennes colonies fait de malékisme& soufisme pour l'essentiel ... pour les laisser les remplacer par le wahhabisme !
    - Ce parti adopterait pour politique "arabe" celle de ses amis pétromonarques qui financent et diffusent le wahhabisme et le terrorisme qui va avec !
    - Ce parti tolérerait jusqu'à l'aveuglement l'emprise des Frères musulmans sur la société française jusqu'à vouloir lui imposer le model sociétal des pétromonarchies : voile, burqa, burkini ...
    - Ce parti permettrait la remise en cause de la laïcité et ses règles du vivre ensemble ... par populisme et électoralisme !
    - Ce parti au nom de l'international socialiste s'acoquinerait avec les pan-arabistes, les pan-islamistes ... alors qu'il rejette le communisme !

    Les tunisiens ne pardonneront jamais au PS :
    ° sa prise de position de soutenir les Frères musulmans nahdhaouis, contre les progressistes et contre la volonté d'un peuple qui par trois fois a dit son tejet pour les "Frères",
    ° son cynisme de vanter l'islamisme modéré des "Frères",
    ° d'avoir déroulé le tapis rouge au palais Bourbon pour les assassins de Chokri Belaid et leur acolyte le tartour !

    Si Hamon sort vainqueur ce soir, son communautarisme signera la fin de ce parti !

    RépondreSupprimer
  8. UN RAPPORT SCANDALEUX !

    GUIGOU, GLAVANY ... les socialistes qui ont ouvert leurs bras aux Frères musulmans nahdhaouis, les admettant pour la Tunisie et les acceptant pour la France !

    Ce qui confirme la politique du PS vis à vis des Frères musulmans en France : ne rien faire contre eux !

    Ce sont les français qui découvrent dans leur chair l'islamisme "modéré" des "Frères", ces protégés de l'émir du Qater, le grand ami de la France !

    http://www.leaders.com.tn/article/21538-la-version-integrale-du-rapport-teissier-glavany-et-ce-qui-concerne-particulierement-la-tunisie

    RépondreSupprimer
  9. MACRON A LYON :

    Belle prestation. Beau discours.
    Cependant un Bémol !

    Au nom de la liberté, Macron tolére tout jusqu'au voile !
    Sait-il au moins ce qu'il représente ?

    Comment peut-il faire à ce point l'amalgame entre une religion, l'islam, et une politique qui l'exploite, l'iislamisme ... et donner ainsi le signal aux islamistes dont les Frères musulmans qu'ils peuvent continuer à diffuser leur doctrine, le wahhabisme en toute impunité ... au nom de la liberté de conscience ?

    Inconscience ou calcul politique ... comme l'avait fait avant lui françois Hollande ?

    Si Fillon déclare dans son premier grand discours avant les primaires, déclarer la guerre aux Frères musulmans et revoir les relations de la France avec les pétromonarques qui les soutiennent; il est étonnant qu'il se soit montré moins vaindicatif lors de son grand discours de campagne présidentielle à propos des islamistes et qu'il n'ait même pas prononcé le nom des Frères musulmans et encore moins rappeler sa politique de retortion envers les pétromonarques !
    Mais comme il est cuit à cause de ses mensonges et ses casseroles ... il n'y a plus rien à attendre de lui !

    Il reste que Macron doit préciser sa position face à l'islamisme et au wahhabisme qui le fonde; et face aux pétromonarques qui les financent.

    Il ne doit pas mélanger tout au nom de la liberté et de la laicité :
    il a tort de ne pas faire ce distingo et de permettre au poison wahhabite de se diffuser dans la société française; alors qu'il met dans ses priorités la lutte contre le terrorisme ... comme s'il ne savait pas que le wahhabisme fonde le jihadisme bras armé des islamistes !!

    RépondreSupprimer
  10. ÉLECTIONS LÉGISLATIVES 2017 : LE PS PERD CEUX QUI ONT CONTRIBUÉ A SA PERTE, EN SOUTENANT LES ISLAMISTES !

    Elisabeth Guigou, Jean Glavany : éliminés !
    Bon débarras !!

    C'est eux, entre autres, qui soutenaient les Frères musulmans nahdhaouis, vantant et vendant leur islamisme modéré aux tunisiens, aux français ... jusqu'au sein de l'UE !

    Ce faisant, ils ont trahi les progressistes tunisiens, qui espéraient beaucoup du PS; puisque Sarko avait pris fait et cause pour ZABA !!

    RépondreSupprimer