lundi 12 août 2013

DE QUELLE LÉGITIMITÉ NOUS PARLEZ-VOUS, GHANNOUCHI ?

Article paru dans : Tunisiadaily

Photo : ‎كاريكاتور اليوم‎
Ghannouchi, Marzouki, Larayedh et Ben Jaâfar
qui s'incrustent !

Voilà un homme qui soutient Mohamed Morsi parce qu'élu démocratiquement pour 4 ans et qui demande aux égyptiens de respecter sa légitimité que lui conférait le verdict des urnes!
Alors que les égyptiens l'ont dégagé parce qu'ils estiment qu'il a perdu sa légitimité morale.

Mais dans le même temps, oublieux de ces mêmes règles démocratiques, cet homme refuse la dissolution de l'ANC et du gouvernement pourtant devenus illégitimes pour fin de mandat !
Croyant que la légitimité obtenue par les urnes aux élections du 23 octobre 2012 ... est illimitée !
Et depuis cette pseudo-légitimité, est devenue son credo et celle de ses hommes qui veulent s'incruster au pouvoir malgré des tunisiens entrés en rébellion (tamarroud) pour leur signifier la fin de toute légitimité !

De la légitimité juridique ? De la légitimité morale ? Ou de la légitimité politique ?
N'oubliez jamais, que vous n'étiez légitime que parceque des traîtres qui se prétendaient les défenseurs de la démocratie et des droits de l'homme, vous ont apporté leur soutient !
Ce que les tunisiens ne leur pardonneront jamais.

Votre pouvoir est Illégitime juridiquement :
Personne ne peut sérieusement nier que l’Assemblée Constituante dont découlent tous les autres organes du pouvoir n’a plus de légitimité juridique depuis le 23 octobre 2012 !
Lorsque les tunisiens ont voté le 23 octobre 2011, ils ont voté sur la base d’un décret de convocation qui prévoyait expressément un délai d'un an et une mission : « écrire une nouvelle Constitution ».
Décret que vous avez accepté et signé le 16 septembre 2011, faut-il vous le rappeler.
Or ce délai est dépassé et la sanction normale est la disparition de la légitimité.
Vous croyez-vous légitime pour l'éternité ?

Votre pouvoir a perdu sa légitimité morale :
Si elle n’a plus de légitimité juridique, l'Assemblée n’a plus, non plus aucune légitimité morale car l'engagement des députés de faire le travail en un an n'a pas été respecté.
Mustapha Ben Jaâfar lui-même avait admis que moralement cela était condamnable mais bien sûr il n’en a tiré aucune conséquence, comme à son habitude.
Mais ces gens là connaissent-ils la morale, eux qui ont érigé le mensonge en méthode politique !

De même que votre pouvoir a perdu aussi sa légitimité politique :
En raison des fautes graves qu’il a commises et dont le peuple ne veut plus.
Doit-on rappeler les appels aux meurtres de certains ministres; le refus de dissoudre les ligues fascistes d'Ennahdha appelées pompeusement LPR, "ligue de protection d'une révolution" .... que vous n'avez pas faite; la politisation scandaleuse des mosquées; la nomination des proches, la plupart du temps incompétents, dans de nombreux postes; la nomination de salafistes obscurantistes dans des postes de responsabilité dans l’enseignement; la wahhabisation de la Zitouna; l’échec patent en économie; les violences en tout genre, dont ceux de Séliana; les assassinats politiques que vous semblez banaliser et que vous utilisez comme moyen de faire taire tout opposant ... dont ceux de Lotfi Naghedh, de Chokri Belaïd et celui de Mohamed Brahmi .... à l'actif de vos deux gouvernements !
Et on pourrait continuer …

Dans n'importe quelle démocratie dans le monde vos gouvernements auraient déjà démissionné dix fois après les graves événements qui sont survenus dans le pays et que chacun a en tête.
Mais dans la conception de la démocratie de la troïka, une fois élu, on peut laisser commettre les pires crimes, on peut échouer en tout ... mais on garde sa "légitimité".

Ce serait simplement ridicule si ce n'était très grave.

Rachid Barnat


PS : Si après le nouveau assassinat politique, celui de Mohamed Brahmi, l'Opposition reprend les palabres et tombe dans le piège des "dialogues" que proposent Larayedh et Ghannouchi ... elle sera fichue et les tunisiens avec !


- Ce gouvernement et l'ANC ont failli, ils doivent être dissous purement et simplement !
- Un chef de gouvernement de salut public sera désigné par les partis, à la majorité.
- Ce premier ministre formera une équipe restreinte de technocrates,
- Il aura une feuille de route précise fixée par les partis, à la majorité : gestion des affaires courantes et urgentes, organisation des élections, par la mise en place de l'ISIE qui sera reconduite, fixation de la date des élection ...
- Un collège d'experts choisis par les partis, à la majorité; reprend la constitution et la complète après l'avoir débarrassée de tout ce qu'Ennahdha a inclus, mais qui ne correspond pas aux objectifs de la révolution !

A ceux qui brandissent le vide juridique, la légalité ... qu'ils sachent que nous baignons dans l'illégalité la plus totale ... puisque le mandat électoral est terminé depuis le 23 octobre 2012 !
La seule légitimité demeure celle du peuple !
Celui-ci n'a mandaté les constituants que pour UN AN; avec pour unique mission la rédaction d'une nouvelle constitution !
Or ni le délai ni les objectifs n'ont été respectés !
Les constituants doivent respecter leurs électeurs et doivent se démettre ... puisque tous se gargarisent d'être des démocrates, respectueux des règles démocratiques ... !

Et ce n'est pas la "légitimité consensuelle" décidée par une opposition laxiste et une UGTT molle ... que le gouvernement est pour autant légal ainsi que l'ANC !


D'autant que même cette pseudo légitimité est perdue pour non respect des conditions qui la sou-tendent !!! 

3 commentaires:

  1. GHANNOUCHI a signé l'engagement du 16 septembre 2011 pour un mandat de un an,
    il le confirme à Samir el Wafi dans son émission ... un an et pas un jour de plus dit-il !
    et ose emmerder les tunisiens que les constituants sont toujours légitimes !!
    Il prend les Tunisiens, et le monde qui l'observe, pour des c ... !!

    https://www.facebook.com/photo.php?v=582796991771402

    RépondreSupprimer
  2. IL FALLAIT DÉGAGER LES CONSTITUANTS A LA FIN DU MANDAT LÉGAL : le 23 octobre 2012 !
    Ils ont voulu s'incruster pour des raisons purement vénales !
    Ils sont aussi corrompus que ZABA et sa clique !!
    Et dire qu'ils juraient la main sur le cœur de servir bénévolement le pays ... eux qui se sont accordés tant et tant d'avantages, sans parler des indemnisations scandaleuses du prétendu militantisme pour bon nombre d'entre eux !!!
    Voilà le résultat du "consensus national", du "dialogue national", du quartet et C° ... toutes ces trouvaille d'une opposition laxiste menée par le bout du nez par Ghannouchi et ses frères musulmans; qui n'ont fait que légitimer des constituants dont le mandat électoral est fini depuis le 23 octobre 2012; faisant fi du peuple et des règles démocratiques !

    http://www.kapitalis.com/index.php?option=com_content&view=article&id=24739:manar-skandrani-des-deputes-vendent-leur-signature-pour-150-000-dinars&catid=190:politik&Itemid=739

    RépondreSupprimer
  3. MAIS QUEL MESSAGE LE PRIX NOBEL DE LA PAIX RENVERRA-T-IL AU MONDE ?

    Synda Tajine nous rappelle la tension qu'il y eut à propos de la légitimité contestée à un parti ayant eu la majorité ! Mais laquelle ??

    S'agit-il de la légitimité juridique ?
    De la légitimité morale ?
    Ou de la légitimité politique ?

    Car dans les trois cas Ennahdha et ses amis de la troïka avaient perdu toute légitimité !! ... mais s'incrustaient au pouvoir en menaçant de mettre le pays à feu et à sang !

    Où est la démocratie dans tout çà ???

    Cette récompense ne veut-elle pas tout simplement dire que nous, pauvres Tunisiens du tiers monde, nous ne sommes tout simplement pas bons pour la démocratie ?

    Qu’une institution à renommée internationale réunissant un jury de pays qui ne jurent que par la démocratie et les droits de l’homme, ait consacré l’action du consensus au détriment de celle de la démocratie est plutôt sidérant !

    http://www.businessnews.com.tn/Nobel-vous-avez-dit-...,523,59498,3

    RépondreSupprimer