samedi 7 mars 2015

JEUX DU CIRQUE OU DÉBAT CONSTRUCTIF ?

QUAND L'IGNORANCE SE DONNE EN SPECTACLE !


Article paru dans : 
Kapitalis
Tunisie Focus

La TV SPECTACLE touche le fond quand des animateurs en course à l'audience, veulent se payer un grand intellectuel ... pensant le ridiculiser, alors que c'est lui qui les ridiculise en se mettant au dessus de leur manège et de celui de leur "invité/contradicteur" Hassan Ghodhbani, avocat de son état mais aboyeur à souhait, gueulant, pensant intimider le Pr Mohamed Talbi ... qui ne pouvant plus parler, la parole lui étant coupée à chaque mot ou phrase qu'il prononçait; a fini par adopter la position du spectateur pour bien montrer à ses hôtes et à leur invité, qu'ils se donnent en spectacle comme dans un cirque !!


Hassen Ghodhbani et Mohamed Talbi 2
La vidéo de l'émission sur Ettounsia TV

Dommage pour les téléspectateurs que cette chaîne ("Alhiwar Ettounsi" / "Le dialogue tunisien", la mal nommée !) n'ait pas pris au sérieux le débat lancé par le Pr Talbi à propos du vin, pour lui consacrer un plateau plus digne de lui avec des hommes d'un bon niveau culturel et surtout plus honnêtes intellectuellement ! 
Car à travers la question relative au vin, le Pr Talbi voulait secouer les tunisiens pour qu'ils reviennent à la source de l'islam le coran; pour suivre ses directives, sans passer par des interprètes autoproclamés qui s'arrogent le droit de faire dire à Dieu ce qu'il n'a pas dit ! 

Excédé par Hassan Ghodhbani et par son arrogance qui trahit son ignorance, le Pr Talbi a refusé de débattre avec ce grossier personnage ! Il s'est contenté de le renvoyer à ses livres qu'il a rédigés durant une bonne cinquantaine d'années ... pour dépoussiérer une religion que la chariaa et ceux qui la prônent, veulent maintenir dans l'obscurantisme médiéval !
Dommage que le présentateur Elyes Gharbi, n'ait pas mieux maîtrisé son encombrant invité qui empêchait le Pr Talbi de s'exprimer : ç'aurait été plus utile pour les téléspectateurs, que d'entendre un abruti imbu de son ignorance pérorer, crier ... voulant impressionner et convaincre les téléspectateurs par son attitude !
Il est clair que Lyés Gharbi et son acolyte journaliste, ont invité le Pr Talbi pour le donner en spectacle et le ridiculiser; et non pour lui donner la parole pour justifier son propos et mettre en garde les tunisiens contre les tartufes, les grandes gueules ignorantes et autres charlatans de la religion, qui prêchent l'obscurantisme en aboyant pour impressionner et intimider les ignares; laissant l'avocat Hassan Ghodhbani mener le débat comme s'il était dans un tribunal pour juger le Pr Talbi !!

En réalité ils ont voulu faire passer le Pr Talbi pour un "fou" à l'instar de l'Imam Zeitounien Férid el Béji; ou pire pour un gâteux qu'ils pensaient tourner en bourrique ! Est-ce pour plaire aux islamistes au pouvoir ? Ce sont les procédés lamentables que l'on emploie quand on n'a pas d'arguments sérieux à faire valoir. Ne dit-on pas " Qui veut tuer son chien, l'accuse d'avoir la rage " !! 
Quand donc aura-t-on l'intelligence et le savoir vivre pour débattre sereinement ?

Finalement les téléspectateurs ont bien vu la chose; et ceux qui sont déshonorés ce n'est sûrement pas le Pr Talbi, mais bien les deux animateurs minables et leur aboyeur de service, l'islamiste qui a usé de la méthode bien rodée par les "Frères musulmans" qui, pour occuper le terrain, gueulent plus fort à fin d'empêcher leurs contradicteurs de s'exprimer. 
Cet avocat se croyait dans une enceinte judiciaire à faire ses effets de manche, comme s'il plaidait pour un voleur de poule ! Sait-il seulement que rien n’empêche de débattre avec calme et courtoisie ?

Un débat qui aurait dû se faire dans le calme et le respect, qui aurait pu faire avancer l'état de la question, s'est transformé en jeux du cirque. Personne n'y a gagné ni la télévision et ces animateurs, ni la qualité du débat.
Et puisque ces animateurs TV incapables n'ont pas permis ce débat, donnons-en les termes pour permettre aux lecteurs de se faire leur propre opinion et apprendre ce qu'est le Coranisme par l'exemple.
Le vin est-il "haram" ou pas ? Telle était la question qui a soulevé un tolet médiatique contre le Pr Talbi. 

Ne peut-on être assez raisonnable pour se poser calmement cette question ? L’honnêteté intellectuelle du Pr Mohamed Talbi est de rapporter fidèlement ce que dit le Coran à propos du vin, mettant l'accent sur la liberté du croyant de boire ou de ne pas boire en faisant appel à sa raison et sa responsabilisation ! Une conclusion qui s'impose à tout lecteur honnête du Coran : il n'est nul part écrit que la consommation du vin est interdite, donc "haram" !
Autrement dit, l'interdiction de toute consommation de vin et d'alcools, est une décision prise par les hommes et n'émane aucunement d'Allah !

Un exemple parmi tant d'autres, qui démontre la raison d'être de l'association du Pr Talbi qui veut revenir au texte coranique pour ne plus broder sur des conclusions faites par des théologiens, elles mêmes commentées maintes fois durant 14 siècles; au point que leurs discours formant la chariaa, finissent par remplacer le coran et font dire à Allah ce qu'il ne dit pas !

D'ailleurs, il est désolent aussi qu'un cheikh zeitounien comme Férid el Béji qu'on croyait honnête intellectuellement, ne trouve rien de mieux pour contester les conclusions du Pr Talbi, que de l'accuser d'hérésie et de recommander son internement en asile psychiatrique pour folie !
Est-ce faute d'arguments que notre cheikh s'en est pris au Pr Talbi de la sorte ?
Ou est-ce sa crainte de décevoir les nouveaux convertis au wahhabisme, qu'il ne veut pas effaroucher en remettant en cause un interdit formel par le wahhabisme ? Ou peur de déplaire aux islamistes Frères musulmans, qui détiennent le vrai pouvoir ?

En tous cas, dire de quelqu'un qu'il est fou parce qu’il exprime un avis contraire au sien, est signe de faiblesse et de rigidité intellectuelle. 
On s'attendait à mieux de la part d'un zeitounien ! Dommage ! 

Quelle déception de voir que ni les médias ni les imams ne veulent aider les fidèles à penser par eux-mêmes ! Les responsables des TV, ne pourraient-ils organiser des débats d'un autre niveau et plus dignes, dont les téléspectateurs leur seraient reconnaissants ? 

Rachid Barnat

PJ : La vidéo de l'émission sur Ettounsia TV : 
avec Hussein Jenayah / Mohamed Talbi / Hassen Godhbani 
https://www.youtube.com/watch?v=iYjbnul4xsU


APPEL AUX DIRECTEURS DES CHAINES DE TV :

N'y a-t-il pas un programmateur TV responsable pour inviter le Professeur Mohamed Talbi et lui permettre de vulgariser son savoir pour le plus grand nombre ... avant qu'il ne soit trop tard ? 

Si sa locution est lente à cause de son âge, sa mémoire est restée intacte et sa vaste connaissance des textes aussi : je peux en témoigner moi qui ai assisté aux débats qu'il menait dans son association des coranistes ! 

Ne peut-on le laisser s'exprimer à son rythme ??

                                                  

2 commentaires:

  1. Jean-Pierre Ryf :
    De toute manière mettre en place une discussion avec un obscurantiste était voué à l'échec. Ces gens ne peuvent que convaincre les incultes. Ils ne savent qu'imposer et non discuter.
    Et c’est là que la faute des animateurs est évidente car ils n'ont pas permis au Professeur Talbi de s'expliquer ni de s'exprimer.

    Les émissions de débat qui marchent et qui sont utiles à la société ce sont celles dans lesquelles les participants ne se coupent pas la parole et où chaque intervenant a le temps nécessaire pour s'exprimer :
    Je pense à C dans l'Air où encore à l’émission de Taddei qui laisse à ses invités le temps de s'exprimer vraiment et qui évite les interruptions permanentes et les invectives.

    Les téléspectateurs devraient agir, comme la société civile aussi, pour exiger un peu de tenue; puisque les animateurs et la Direction préfèrent les jeux du cirque !

    RépondreSupprimer
  2. Naoufel Ouertani animateur de « Klem Eness », (les potins) sur la chaîne El Hiwar Ettounsi, n'a pas laissé s'exprimer le Pr Talbi.

    En réaction et pour désapprouver le procédé pour le museler, utilisé par l'animateur et par son invité islamiste pro-chariâa, le Pr Talbi a fini par contester en tapant des mains et répétant comme un slogan :
    - " Le Coran n'interdit pas ",
    - " Les barbus adeptes de la chariâa veulent me museler " !

    ... puis il a choisi de quitter le plateau pour marquer sa désapprobation du procédé trouvé par les deux énergumènes qui lui coupent la parole sans cesse, faisant preuve de grande impolitesse !!

    https://www.facebook.com/video.php?v=429844330527065&set=vr.429844330527065&type=2&theater

    RépondreSupprimer