jeudi 29 septembre 2016

RETOUR DU "HAJJ" *, OU QUAND LES Ibn SAOUD FONT LEUR "COM"

* Pèlerinage à la Mecque.

Certains nouveaux "haj" (ceux qui viennent d'accomplir le pèlerinage à la Mecque, obligation assortie d'une dispense pour ceux qui n'en auraient pas les moyens; soit dit en passant), aiment raconter leur "hajj" et faire partager leurs émotions autour d'eux.

Ce qui revient souvent dans la narration du fameux pèlerinage, c'est l'éblouissement des "haj" devant tant de gigantisme dans les lieux saints de l'islam et la richesse étalée dans les bâtiments qui les abritent.

Savent-ils seulement que cela s'est fait au détriments de bons nombres de lieux archéologiques et néanmoins sacrés pour les musulmans; que sont les maisons des compagnons du prophète et ceux de ses épouses dont celle de Aïcha vénérée par les sunnites (mais haie par les chiîtes, faut-il le rappeler), ont été rasés pour laisser place à des hôtels de luxe et à des centres commerciaux, expression de la mégalomanie des Ibn Saoud ?

Savent-ils que les Ibn Saoud tentent de se donner une légitimité comme Gardiens des Lieux Saints, grâce aux pétrodollars qu'ils dépensent sans compter ... pour faire oublier qu'ils sont usurpateurs de cette fonction traditionnellement dévolue aux qoraïchites, de la tribu de Qoraïch, celle du prophète Mohammad.

Certains ont relevé que les imams appelant aux prières, associent systématiquement le nom des Ibn Saoud à celui d'Allah et celui de Mohamed, auxquels répondent par amen, des millions de pèlerins; sans se rendre compte qu'ils font allégeance aux Ibn Saoud ! Une "com" gratuite pour des Ibn Saoud qui préparent l'étape d’après celle "Khademo'l Haramaiyn" (Gardien des deux lieux saints que sont la Mecque et Médine) : prendre le titre d' "Emir el mou'minin", Commandeur des Croyants; titre que leur disputent l'émir du Qatar et ses protégés Frères musulmans ... puisque Erdogan ne cache pas son désir de restaurer le Calfat et de briguer le titre de Calife !

Le plus étonnant c'est de les entendre dire que leur foi s'est affermie devant tant de richesses étalées : marbres, stucs, or, argent .... comme s'ils avaient besoin d'un veau d'or !
Oublieux pour la plus part que dans le malékisme ancestral des tunisiens, l'ostentation en tout est interdite; et que la foi comme le reste, se vivent entre soi et Allah, dans la discrétion : nul besoin de pratiques religieuses ostentatoires, ni d'étalage de richesse, ni de poudre aux yeux comme le font les Ibn Saoud qui veulent en mettre plein les yeux aux pèlerins venus du monde entier, transformant les lieux saints en un gigantesque parc d'attraction .... à l'américaine !

Savent-ils ces pèlerins que les Ibn Saoud dont le wahhabisme condamne à l'enfer les occidentaux pour leur mécréance ... ont fait appel à des ingénieurs, des concepteurs, des architectes et des entreprises de bâtiments tous occidentaux, pour réaliser ce nouveau parc d'attraction ? Eux ne sachant rien faire, sinon gérer (mal) leur agent, tels des marchands du Temple !

Savent-ils aussi qu'ils ont érigé ces gigantesques bâtiments à la gloire des Ibn Saoud, ceux-là mêmes qui détruisent au nom du wahhabisme les statues des Bouddhas et les mausolées tunisiens, érigés à la gloire des soufis, hommes et femmes, réputés pour leur érudition, leur sagesse et leur humanisme ?

Et savent-ils que leur argent pour effectuer le pèlerinage, pour lequel certains s'endettent parfois à vie, vient enrichir un peu plus les Ibn Saoud, qui financent le terrorisme dans le monde, et qui sèment le chaos dans les pays du "printemps arabe" pour mettre en échec des révolutions qui pourraient donner des idées à leur peuple ?

Voilà le paradoxe de millions de pèlerins, quand ils ignorent l'histoire de leur religion : ils sont à la merci de celui qui peut diffuser sa conception de l'islam, pour répudier leur obédience traditionnelle et adopter celle de celui qui répand la sienne à coup de pétrodollars !!

Il faut croire que la foi et les traditions se vendent et s’achètent par le plus offrant ! Traduisant un manque de foi sincère de la part des personnes prêtes à devenir "saudo-wahhabites", pour recouvrer une identité "arabo-musulmane" qu'ils auraient perdue, comme le leur serinent les Frères musulmans et autres néo-salafistes pour les convertir au wahhabisme et au model sociétal qui va avec ! Ainsi, insidieusement le wahhabisme est entrain de remplacer le malékisme et le soufisme ancestraux des tunisiens ... profitant de leur ignorance et de leur manque de culture !

Rachid Barnat


2 commentaires:

  1. Wahabisme saoudien et destruction du patrimoine arabo-musulman.

    http://latunisiededina.blogspot.com/2015/04/wahabisme-saoudien-et-destruction-du.html

    RépondreSupprimer
  2. "DOU'AA" : OU QUAND LES PRÊCHES ET LES PSALMODIES DU CORAN SE MÉLANGENT ET QUE DES INCULTES PRENNENT POUR PAROLES DIVINES CELLES DES PRÉDICATEURS !

    En effet on entend de plus en plus dans les boutiques en Tunisie des commerçants qui diffusent des CD de "récitateurs" du coran, qui utilisent la psalmodie, cet art de réciter le coran, pour débiter leurs propres prêches et duper des incultes que leurs discours est inscrit dans le coran !

    Ces "récitateurs" glorifient la mort, la présentant à la fois comme libératrice donnant accès au paradis pour les méritants, mais aussi comme un châtiant pour les mécréants et les mauvais musulmans auxquels elle serait une réparation de leurs fautes; puisqu'elle est préférable pour eux que de continuer de vivre ... telle étant la volonté d'Allah, répètent-t-ils à longueur de discours !

    Le plus étonnant, est que ces "récitateurs" à l'accent d'Arabie, maîtrisant parfaitement l'art de la psalmodie, semblent subjuguer les jeunes qui remettent leurs CD en boucle ... apparemment inconscients qu'ils s'endoctrinement au wahhabisme auquel les "récitateurs" font de la propagande !!

    Ces CD importés d'Arabie et du Golfe, inondent la Tunisie pour diffuser le wahhabisme !

    Et le pire, c'est que des jeunes dans leur petite boutique de trafic illégal en tout genre, mettent les hauts parleurs à fond, comme pour rassurer les passants et leurs clients de leur intégrité "morale" et sur leur honnêteté en tant que commerçant ... affichant leur "religiosité" à coup de décibels; avec l'intention non moins affichée, d'en convertir d'autres ... aussi incultes qu'eux; puisque l'arabe littéraire du "dou'aa" (prêche) est parfois incompréhensif pour des jeunes ne maîtrisant ni le français ni l'arabe et à l'évidence ayant quitté le cursus scolaire prématurément !!!

    Triste réalité d'une Tunisie qui s'enfonce de jour en jour dans l'islamisme et dont la jeunesse se laisse séduire par le wahhabisme et son spectacle permanent !

    Que d'ostentations dans la foi (sincère ou non) de la part des nouveaux convertis au wahhabisme, qui choqueraient leurs ancêtres malékites et soufis, qui en leur temps avaient rejeté avec force cette funeste obédience ... grâce à la vigilance des autorités religieuses de la Zitouna, cette université théologique qui fut le phare du malékisme pour toute l'Afrique du Nord jusqu'en Andalousie !!!

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2012/10/le-zele-des-nouveaux-convertis-au.html?

    RépondreSupprimer