vendredi 12 septembre 2014

11 SEPTEMBRE ... 13 ANS APRES, LES AMÉRICAINS N'ONT ENCORE RIEN COMPRIS !

Coalition des apprentis sorciers !
Ou Obama et les pétromonarques en pompiers-pyromanes !!

Article paru dans : 

Incorrigibles américains !
Le 11 septembre 2001, fut un choc pour l'occident et plus particulièrement pour les américains : ils ont pris conscience que le terrorisme peut aussi frapper chez eux !
Or nous savons que les américains ont une lourde responsabilité dans le développement de l'islamisme et du terrorisme qui fonde son action.
Les américains ont formé Ben Laden et utilisé son organisation al Qaïda pour empêcher la progression du communisme. Comme ils ont aidé les jihadistes de Daech pour en finir avec Bachar al Assad, mais qui ne pensent qu'à créer leur Etat islamique du Levant. Pour cela, ils ont repris une stratégie que les anglais avant eux, avaient expérimentée avec succès pour en finir avec l'empire ottoman : soutenir et propager le wahhabisme.

Si les anglais ont instrumentalisé le wahhabisme pour agrandir leur empire colonial, les américains s'en sont servis pour contrôler l'or noir du monde dit "arabo musulman", post-colonialLes uns et les autres ont contribué à sa propagation ! Si les jihadistes enrôlés par les anglais ont joué leur jeu pour se "libérer" du joug ottoman, il n'en est pas de même de ceux que les américains pensaient instrumentaliser, car tôt ou tard ils ont fini par échapper à leur contrôle pour réaliser leur propre projet : la restauration du Califat d'antan, rêve de tous les salafistes ! Ce fut le cas pour al-Qaïda et c'est le cas de Daech qui donne des cauchemars aux apprentis sorciers qui l'ont formé, financé et soutenu, que ce soit les américains ou les Ibn SaoudLes Qataris, quant à eux, semblent s'accommoder encore de l'activisme barbare de ces terroristes. Quel pacte ont-ils passé avec eux ?

Après la chute du mur de Berlin qui marquera la fin de la guerre froide et celle du communisme, l'Occident inconscient ou cynique, a laissé se développer le wahhabisme, le nouveau péril vert jusqu'à chez lui, le préférant au communisme, l'autre péril rouge qu'il a combattu avec acharnement, sans distinction entre communisme "modéré" ou "extrémiste", ignorant tout de cette doctrine combattue pourtant lors de son avènement par bon nombres de chefs religieux sunnites, qui la jugeaient dangereuse. 

Ainsi les responsables politiques occidentaux fascinés par la manne des pétro-dollars, d'une Arabie qui regorge d'hydrocarbures, se bousculeront pour gagner l'amitié des pétromonarques, quitte à fermer les yeux sur leurs pratiques religieuses moyen âgeuse qu'ils exporteront jusqu'en Occident à la barbe et au nez de leurs populations ! Les anglais pousseront l’inconscience (ou le cynisme !), jusqu'à faire de Londres la capitale des islamistes de tous poils. Même à l'époque de la cruelle guerre en Algérie, ils accordaient l'asile politique aux islamistes les plus extrémistes, faisant concurrence au Qatar qui de son côté constituait lui aussi sa pépinière d'islamistes, l'émir ayant misé sur les Frères musulmans. Les anglais ont laissé se développer un communautarisme insupportable et ont permis à des prêcheurs arriérés et fanatiques de diffuser leur venin en toute impunité; persuadés qu'ils pourraient les maîtriser et leur serviraient dans leur politique étrangère "arabe" ! N'hésitant pas à leur accorder l'autorisation de créer leurs propres médias ... au nom de la liberté d'expression, pour faire concurrence à Aljazeera, le média de l'émir du Qatar qu'il met au service de ses protégés dont il assure la propagande auprès des peuples dits "arabo musulmans" !

Le drame des occidentaux est de n'avoir pas encore compris la logique de ceux qu'ils pensent instrumentaliser à des fins géo-politiques, ou plus prosaïquement géo-économiques; dont l'islamisme a pour fondement le salafisme, version wahhabite; ayant pour but de répandre le wahhabisme dans le monde entier en convertissant bon gré malgré eux tous les peuples, à l'islam des pétromonarques, au besoin par la force ! Si les occidentaux craignent de voir mourir leurs ressortissants, pour les islamistes la mort est une promesse d’accéder au paradis en tant que "chahid" (martyr), d'où leur goût prononcé pour la mort perçue comme une récompense divine !
Certains chefs d'états occidentaux poussent le cynisme jusqu'à trier entre les différentes chapelles des islamistes, pour les classer d'extrémistes à "modérés"; et "vendre" ainsi aux peuple du "printemps arabe" les Frères musulmans et leur islamisme "modéré", compatible avec la démocratie, surenchérissent les plus cyniques d'entre eux ! 

Il aura fallu la décapitation de deux journalistes américains et l'indignation sélective des américains, pour que Obama change de stratégie !
Pourtant les victimes du wahhabisme et de sa barbarie se comptent par millions parmi les peuples dits "arabo-musulmans" : depuis l'Afghanistan, en passant par l'Algérie avec ses 200 000 morts, jusqu'au "printemps arabe" où les massacres des populations civiles sont quasi quotidiens ! Mais l'Occident laissait faire les islamistes, s'il ne les encourageait pas; "travaillant" avec ceux qu'il croit pouvoir manipuler pour servir ses intérêts ; et combattant les autres, s'il ne jouait pas de leur rivalité entre eux ! Alors que ce qui les fonde tous, c'est le wahhabisme. 

Et voilà qu'à l'occasion du 13 éme anniversaire du 11 septembre, Barak Obama annonce une coalition de 40 ans états pour combattre le terrorisme du nouvel état islamique ... le nouveau monstre que les américains ont contribué à créer et qui semble leur échapper lui aussi comme leur avait échappé al-Qaïda ! 

Une fois de plus les pétromonarques, à leur tête les Ibn Saoud et le Qatar, en font partie ! Et une fois de plus ces deux-là ont su se retrouver du bon côté du manche en proposant de financer la guerre contre l'Etat islamique ! (Sic)

A quoi jouent Obama et les occidentaux ? Tout le monde sait que les islamistes sont financés et soutenus par ces pétromonarques ! Alors à quoi rime encore cette mascarade de lutter contre les terroristes, main dans la main avec ceux qui les financent ? !

La grande erreur que continue de commettre l'Amérique mais aussi l'Europe est de croire qu'il est possible de distinguer entre islamistes violents et islamistes "modérés" que l'on pourrait soutenir. Distinguo que n'avaient pas fait ni les uns ni les autres, quand ils luttaient contre le Communisme ! 
La position actuelle de l'Arabie, du Qatar et de la Turquie est très révélatrice de cette erreur fondamentale. Les pays qui sont gouvernés par des islamistes qui se prétendent modérés, sont en difficulté pour lutter vraiment contre les djihadistes qu'ils ont par ailleurs soutenus.

L'Occident se réveille trop tard ! Il a laissé la tyrannie verte gangrener les pays du monde dit "arabo musulman", il a toléré l'épuration religieuse et ethnique de ceux qui refusent la conversion au wahhabisme .... mais continue à opposer son rationalisme au nihilisme du wahhabisme qu'il laisse se développer jusque chez lui.
A jouer avec l'islamisme, Obama et ses suiveurs croyaient pouvoir maîtriser les islamistes pour imposer sa stratégie à un Moyen Orient où son prédécesseur avait semé le chaos; et voilà qu'il se retrouve à demander la coopération de la Syrie et de l'Iran pour combattre les islamistes sur le terrain, lui qu'il n'y a pas si longtemps cherchait à les déstabiliser en soutenant ces mêmes islamistes ! 

Alors que la logique veut qu'Obama et les autres dénoncent et neutralisent les pétromonarques, qui sont à la tête de tous ces islamistes !
Mais le pourraient-ils, eux qui dépendent de leur pétrole et de leur pétro-dollars nécessaires pour renflouer leurs économies en berne ? !! 
L'Occident est piégé par sa politique "arabe", catastrophique, qui dénote un amateurisme de ses chefs, obnubilés par leurs problèmes économiques ... et par leur réélection ! Comme il est piégé d'avoir bradé ses valeurs. Pour les bédouins d'Arabie, réputés bons commerçants, tout se vend et tout s’achète, il suffit d'y mettre le prix. C'est grâce à leur puissance financière qu'ils bravent l'Occident et sa puissance militaire ! D'où leur bras de fer avec l'Occident pour s'imposer sur l'échiquier mondial.

Voilà le dilemme qui paralyse les occidentaux ! C'est à se demander qui est le plus fou : les "jihadistes-fous-d'Allah" qui rêvent de restaurer le Califat d'antan, ou le roi Ibn Saoud qui se rêve "Grand Calife des Croyants" (Calife el mou'minin), ou les américains et leurs amis occidentaux qui rêvent de redessiner le Moyen Orient pour en maîtriser l'or noir et qui instrumentalisent les deux premiers en jouant de leurs lubies ?!!  

Il va falloir à un moment prendre le taureau par les cornes ! Face à l'expansion du wahhabisme en Occident et les conversions des autochtones à l'islam des pétromonarques, les responsables politiques finiront peut-être par revoir leur politique étrangère "arabe", pour prendre les bonnes résolutions et mettre fin au soutien des pétromonarques aux islamistes de tous poils ... et à leur prosélytisme jusque chez eux ! S'ils ont sacrifié les peuples dits "arabo musulmans", les chrétiens d'Orient et les minorité ethniques pour les abandonner à la barbarie du wahhabisme, il est probable qu'il y aurait un sursaut pour préserver les leurs de ce cancer du siècle. 

Du moins il faut l'espérer.  

Rachid Barnat





1 commentaire:

  1. LES EU CHERCHENT LEURS INTÉRÊTS !
    POINT A LA LIGNE !!
    Comme disait Churchill : " Entre pays il n'y a pas d'amitié, il n'y a que des intérêts " !
    Aux autres peuples de chercher les leurs, et de les défendre !!

    Abderrahman Jerraya :
    L'idée que vous avez développée selon laquelle les Occidentaux n'ont de cesse d'instrumentaliser les pays arabes en les opposant les uns aux autres afin de les affaiblir, les démembrer, les saucissonner avec l'objectif d'être les maîtres de leurs richesses naturelles, me paraît aussi pertinente que crédible.

    Si les motifs de méfiance, de mésententes, de disputes ne manquent pas entre ces pays dits frères, il n'en demeure pas moins que le motif d'ordre politico-religieux, aussi étrangement que cela puisse paraître, est celui qui empoisonne le plus leurs relations respectives.
    Car c'est bel et bien une singularité propre au monde arabo-musulman où la religion est instrumentalisée à des fins partisanes.

    Dans ces conditions, l'on ne s'étonne pas que les puissances étrangères en quête de domination, n'hésitent pas à mettre à profit ce clivage idéologique d'un autre âge pour asseoir et pérenniser leur hégémonie.
    Mais cela ne se fait pas sans dégâts collatéraux, comme la mort atroce de quelques uns de leurs concitoyens ou les attentats du 11 septembre.
    Ce n'est donc pas qu'elles n'en ont rien appris. Bien au contraire, elles persistent et signent aussi longtemps que cela va dans le sens de leurs intérêts tant économiques que géostratégiques.

    Alors, arrêtons de traiter les autres et en particulier les stratèges américains "d'imbéciles".
    Eux, ils savent ce qu'ils font. A l'inverse, les pays arabes n'ont rien appris de leur histoire.
    Ils comptent d'abord sur l'aide extérieure pour sortir du guêpier dans lequel ils ne cessent de se chamailler !

    RépondreSupprimer