mercredi 28 juin 2017

ENCORE UNE QUI JOUE SON DESTIN BÊTEMENT !

La fille d'une amie vient de se fiancer. Cette fille selon sa mère, est une grosse tête, têtue comme une mule car elle tient à son indépendance.

Le père de son fiancé est imam et sa mère est foulardée, autrement dit de ces nouveaux sympathisants des Frères musulmans depuis que Ghannouchi et ses hommes se sont emparés de la révolution des tunisiens et mis la main sur le pouvoir en Tunisie. La fiancée n'a rien trouvé de mieux pour les séduire, que de jouer à la bigote en leur présence en portant le foulard islamiste !

Pourtant elle refait la même erreur que son aînée qui se disait elle aussi, libre et indépendante et jouait de sa beauté naturelle et de sa coquetterie pour s'habiller "moderne" ... jusqu'au jour où par déception amoureuse, elle s'est "réfugiée" dans la religion en adoptant la bigoterie ambiante du wahhabisme qu'elle ignorait totalement jusque-là, en portant le foulard pour cacher ses cheveux qui faisaient pourtant sa fierté; puis s'être inscrite sur un site islamiste de rencontre pour se jeter dans les bras d'un garçon "croyant" et dont les parents sont bigots, de ces "nouveaux bigots post-révolution" !
Et pour épouser le garçon, elle s'est mise à séduire ses parents avec une bigoterie zélée, persuadée qu'une famille "pieuse" sera garante d’honnêteté et de stabilité pour son couple ... jusqu'au jour où elle découvre que son mari lui a menti en cachant un premier mariage et un enfant issu de cette union et dont la femme a demandé le divorce pour cause de violence; divorce qu'elle finira elle même par demander, déçue d'avoir été dupée par son mari et ses beaux-parents ! Elle finira aussi par retirer son foulard et abandonner la bigoterie qui allait avec; pour redevenir la coquette qu'elle était. 
Le plus curieux, c'est la campagne qu'elle avait faite autour d'elle et sur FB pour les Frères musulmans d'Ennahdha durant la campagne électorale de 2011, contente de les voir gagner les élections; et que depuis qu'elle veut divorcer de son mari, elle a "divorcé" d'avec les Frères nahdhaouis et cherche à fuir la Tunisie, quitte à épouser un non musulman étranger, pour fuir un pays devenu irrespirable, comme elle dit, depuis qu'il est dominé par les islamistes !  

Est-ce en reproduisant la bêtise de sa sœur que la cadette va s'affirmer demain, face à ses futurs beaux-parents et à son mari, revendiquer sa liberté de s'habiller comme elle veut, elle qui tient tant à son indépendance et à sa liberté de femme; puisqu'elle dit vouloir assurer et assumer ses choix personnels ?

Tu parles de bigoterie comme assurance sur l'avenir : les beaux parents de sa sœur et leur tartuferie auraient du lui ouvrir les yeux, d'avoir caché le premier mariage de leur fils !

Et voilà comment la cadette suit bêtement l'exemple de son aînée; qu'elle a pourtant suffisamment critiquée pour avoir abdiqué ses belles résolutions d'indépendance et de liberté !!

Faut-il rappeler que les deux sœurs sont d'un bon niveau universitaire ? Alors comment reprocher aux filles moins instruites de se laisser embrigader par leurs familles dans la nouvelle bigoterie post révolution galopante qui submerge la Tunisie ?

Tant d'inconscience de la part de certaines tunisiennes tombées dans le piège des islamistes, augure d'une Tunisie bientôt aussi bigote que l'Algérie, depuis que le wahhabisme a gagné ce pays sous l'action des Frères musulmans du FIS auxquels le pouvoir "militaire" avait abandonné la gestion "sociétale" dans l'espoir qu'ils ne se mêlent pas des "affaires" des généraux au pouvoir pour "gèrer" l'or noir du pays !
A moins que ce ne soit qu'opportunisme de la part de gens sans conviction politique ni religieuse, mais qui hypocritement veulent bien se faire voir par les Frères musulmans qui détiennent le pouvoir réel; puisqu'ils font et défont présidents, gouvernements, chefs de gouvernement, ministres ... depuis qu'ils ont accaparé la révolution des tunisiens.

Dommage pour elles d’abandonner le statut que Bourguiba avait accordé à leurs grand-mères et dont leur mères avaient profité largement pour s'émanciper petit à petit des hommes et des traditions obscurantistes ...
Par leur inconscience, sinon leur bêtise, elles contribuent à la perte des droits des tunisiennes, qui sont pourtant les seules à en bénéficier dans le monde dit "arabo-musulman"; et ce, dès l'indépendance de la Tunisie, grâce à la perspicacité et à l'intelligence d'un homme dont elles ignorent le combat pour les femmes.

Mais comme dit le proverbe tunisien : " n'dakhel comch l'ijjanna bisslasil ? " (Vous emmènera-t-on enchaînées au paradis ? ) ... si elles sont assez bêtes pour jouer leur destin, qu'elles assument ... mais qu'elles ne viennent pas se lamenter des conséquences du choix qu'elles font !

Pôvre Bourguiba : il doit se retourner dans sa tombe devant tant de stupidité !

PS : Il faut reconnaître qu'elles n'ont pas du tout lutté pour leurs droits pour en apprécier les avantages ; puisque Bourguiba les leur avait accordés sans leur avis, persuadé que la construction d'un pays moderne passait par l'émancipation de ses femmes ! Mais le jour où elles voudront les reconquérir, il leur faudra se lever de bonne heure pour les arracher des mains des islamistes. Il leur suffit de voir où en sont les iraniennes plus de trente après l'arrivée au pouvoir des islamistes, qu'elles ont pourtant soutenus, en arborant leur étendard : le tchador ! 


Rachid Barnat

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire