vendredi 30 décembre 2016

L'ISLAMISATION RAMPANTE DE LA TUNISIE

L'emprise des Frères musulmans sur les tunisiens : de plus en plus perceptible !
1° - Le vendredi, jour de prière en mosquée obligatoire dans le wahhabisme, de plus en plus d'ouvriers bâclent leur travail ou l’abrègent s'ils ne l'annulaient pas, pour cause de marquer leur présence dans la mosquée de leur quartier et écouter les prêches/directives de l'imam ! Cédant au contrôle social, que pratiquent les islamistes partout où ils s'imposent et imposent leur pouvoir.

Le pire, c'est que cette bigoterie nouvelle en Tunisie, touche de plus en plus de jeunes !!

2° - Bigoterie réelle ou feinte ? A en juger par l'attrait des jeunes pour la modernité tant décriée par les islamistes (technologie occidentale, coquetterie à l'occidentale ... ), il faut croire qu'ils ont choisi "etnoufik" (l'hypocrisie) pour donner le change à ceux qui détiennent le pouvoir réel dans le pays, en l'occurrence, les Frères musulmans d'Ennahdha. 

D'ailleurs il est fréquent de voir des femmes foulardées mais habillées à l'occidentale, portant souvent jean et talon-aiguilles et maquillées parfois de manière outrancière, comme pour compenser la coquetterie capillaire qu'elles ont concédée aux islamistes pour qu'ils leur foutent la paix, croient-elles ... et affirmer ainsi leur désir de séduction, comme une ultime action de résistance à l'islamisme !
Ces jeunes se trompent, car la stratégie des Frères musulmans est imparable : ils pratiquent la politique des "étapes" et jouent sur le long terme. Ils ne savent pas que s'ils cèdent un pouce sur leurs libertés, c'est tout le bras qui finira par y passer ! Plus particulièrement les femmes : accepter un simple foulard suffit pour leur donner le signal de leur soumission à leur pouvoir. Car tôt ou tard, d'interdit en interdit, elles finiront par se plier à leurs diktats !  

Comment pourrait-il en être autrement, quand des hommes veulent instrumentaliser la foi et la religion à des fins politiques ? Mais qu'en sera-t-il des générations à venir quand les écoles coraniques prendront le pas sur les écoles de la républiques et l'obscurantisme se généralisera comme en Afghanistan et au Pakistan, pays exportateur de terroristes depuis que le wahhabisme s'est installé en ces pays à la faveur de la guerre américaine contre les soviétiques 


En tous cas la Tunisie est entrain de prendre le relais du Pakistan, puisqu'elle détient désormais le triste record de premier pays exportateur de terroristes, depuis que les Frères musulmans d'Ennahdha sont au pouvoir.


3° - D'ailleurs les prêches du vendredi, s’entendent à des kilomètres à la ronde ... puisque les hauts parleurs sont poussés à leur maximum, provoquant parfois une cacophonie burlesque quand les minarets sont proches ... et le deviennent de plus en plus; depuis que leur construction anarchique s'est généralisée. 

Chose déjà vue en Egypte dans les années 90 où parfois trois mosquées occupent la même rue : une en son milieu et les deux autres à ses extrémités. 
4° - Dans certaines entreprises, les femmes "voilées" mènent la vie dure à celles qui refusent le voile en usant de pressions psychologiques (boycott, isolement, réflexions désagréables incessantes, insultes ...), jusqu'à ce qu'elles entrent dans leur rang et finissent par se voiler ... ou par démissionner pour se soustraire à leur emprise !!


5° - La wahhabisation de la société par le langage ... jusque dans le sport !

Hé oui : rien que par le langage codé des islamistes, les tunisiens se laissent wahhabiser à leur insu, puisqu'un nouveau langage se répand comme une traînée de poudre depuis l'implantation des Frères musulmans en Tunisie, ponctuant toute conversation !
" Dieu est avec toi ("rabbi m'aak") ... en guise d'au revoir, en lieu et place du traditionnel "biss'lama" (vas en paix),
" Pries pour Mohammed ("salli ala Mohamed") en cas de différend,
" Sobhan Allah " (gloire à Dieu), pour exprimer étonnement et émerveillement,

Même les joueurs de foot reprennent à leur compte ce langage convenu où dieu et son prophète doivent être cités à toutes les phrases : un langage codé d'endoctrinement au wahhabisme ... à l'insu des ignares :
" Si Dieu le veut, on va gagner ...
" Grâce à Dieu, j'ai pu dévier le ballon de la tête et
" Avec l'aide de Dieu, le ballon est entré dans les filets...
" Dieu merci, on a remporté une victoire méritée ...
" Inchallah, on va continuer cette série de victoires ...
" Je remercie Dieu de m'avoir permis d'aider mes coéquipiers ... "

Déjà que la religion c'est l'opium des peuples, si on y ajoute le foot comme drogue non moins soporifique, le cumul des deux fait des merveilles en matière de culture !
6° - "Dou'aa" (invocation de dieu par la prière), ou quand les prêches et les psalmodies du Coran se mélangent et que les incultes prennent pour paroles divines celles des prédicateurs !

En effet on entend de plus en plus dans les boutiques en Tunisie des commerçants qui diffusent des CD de "récitateurs" du coran, qui détournent la psalmodie, cet art de réciter le coran, pour débiter leurs propres prêches et duper des incultes que leurs discours est Coran !

Ces "récitateurs" glorifient la mort, la présentant à la fois comme libératrice donnant accès au paradis pour les méritants, mais aussi comme un châtiment pour les mécréants et les mauvais musulmans auxquels elle serait infligée en réparation de leurs fautes; puisqu'elle est préférable pour eux que de continuer de vivre ... selon la volonté d'Allah, répètent-t-ils à longueur de discours !

Le plus étonnant, est que ces "récitateurs" à l'accent d'Arabie, maîtrisant parfaitement l'art de la psalmodie, semblent subjuguer les jeunes qui remettent leurs CD en boucle ... apparemment inconscients qu'ils s'endoctrinement au wahhabisme auquel les "récitateurs" font de la propagande !!

Ces CD importés d'Arabie et du Golfe, inondent la Tunisie pour diffuser le wahhabisme !

Et le pire, c'est que des jeunes dans leur petite boutique de trafic illégal en tout genre, mettent les hauts parleurs à fond, comme pour rassurer les passants et leurs clients de leur intégrité "morale" et sur leur honnêteté en tant que commerçant ... affichant leur "religiosité" à coup de décibels; avec l'intention non moins affichée, d'en convertir d'autres ... aussi incultes qu'eux; puisque l'arabe littéraire du "dou'aa" est parfois incompréhensif pour des jeunes ne maîtrisant ni le français ni l'arabe et à l'évidence ayant quitté le cursus scolaire prématurément !!!

Triste réalité d'une Tunisie qui s'enfonce de jour en jour dans l'islamisme et dont la jeunesse se laisse séduire par le wahhabisme et son spectacle permanent !

Que d'ostentations dans la foi (sincère ou non) de la part des nouveaux convertis au wahhabisme, qui choqueraient leurs ancêtres malékites et soufis, qui en leur temps avaient rejeté avec force cette funeste obédience ... grâce à la vigilance des autorités religieuses de la Zitouna, cette université théologique qui fut le phare du malékisme pour toute l'Afrique du Nord jusqu'en Andalousie !!!
7° - Pire encore, les islamistes s'attaquent périodiquement aux travailleurs, en s'installant dans les stations des bus qui les mènent sur le lieu de leur travail : ils contrôlent leur tenue vestimentaire et empêchent les femmes d'aller travailler tant qu'elles refusent de porter voiles et hijab qu'ils exigent d'elles comme tenues "correctes" ! Ces attaques surprises, sont fréquentes dans les quartiers populaires, dits "difficiles"; tel que Hay Tadhamen à Tunis, dans le gouvernerat de Mannouba ...
Si le gouvernement de Youssef Chahed laissera faire, il est à parier que les islamistes s'attaqueront au reste de la population tunisienne, tous quartiers confondus !!!
Et voilà comment les Frères musulmans islamisent les populations bon gré-malgré elles et "augmentent" ainsi leur visibilité en étendant les territoires qu'ils contrôlent !

Et dire que les tunisiens ont cru que Béji Caïd Essebsi et son parti Nidaa Tounes les en préserveraient; sauf qu'entre temps il y eut la rencontre à Paris et le deal passé entre Ghannouchi et Béji Caïd Essebsi de partager le pouvoir !! 
C'est ce qui s'est passé en Egypte, puis en Algérie, puis en Turquie ... et maintenant en Tunisie ! Mais bientôt aussi en France et ailleurs dans les pays occidentaux, si leurs gouvernants ne cessent pas de jouer avec le feu en laissant le wahhabisme gangrener leurs pays comme il a gangrené les pays dits "arabo-musulmans", pour ne pas fâcher leurs amis pétromonarques, exportateurs de ce nouveau cancer.
Rachid Barnat


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire