mardi 26 décembre 2017

LE PARTI DESTOURIEN LIBRE ANNONCE LA COULEUR : EN FINIR AVEC L'ISLAMISME !

Article paru dans : Kapitalis

Sa présidente Abir Moussi, veut mettre hors d'état de nuire les Frères musulmans ... en toute légalité !
Elle veut les traduire en Justice pour cause de financement de leur parti par un pays étranger (Le Qatar) ; ce qui constitue en soi une haute trahison passible de la Cour Martiale pour ses responsables !

Car les Frères musulmans à l'instar des Ibn Saoud, se moquent du monde ! Ils se sont accaparés les instances de défense des droits des femmes comme les Ibn Saoud se sont accaparés la présidence des Droits De L'Homme à l’ONU ; puisque la présidence de la commission de la femme au sein de l’ARP est confiée à un dirigeant islamiste, tout comme l’atelier concernant la présence de la femme à des postes de décision, a été confiée à un islamiste à l’occasion de la fête de la femme ... comme pour narguer les tunisiennes !

Alors que les islamistes n'ont jamais caché leur haine pour les femmes; ce que leur chef Ghannouchi a consigné dans son livre !
Or faut-il rappeler que les islamistes n’ont jamais participé, ni de près ni de loin, à l'instauration des droits de la femme ? Alors pourquoi jouent-ils les défenseurs des droits acquis par les femmes, eux qui ont toujours combattus ces droits ?

Et comble de l'hypocrisie, ces islamistes et une grande partie de la classe politique, veulent nous faire croire que Ghannouchi est devenu le défenseur des droits des femmes, lui qui reniait son appartenance à l'organisation des Frères musulmans ! Il n'est pas à un mensonge prés : il ne fait qu'appliquer la "taqiya" (le mensonge stratégique) !

Devant un tel constat, ne serait-il pas plus judicieux pour les tunisiens lassés et déçus des partis "démocrates et progressistes" corrompus par les islamistes et leurs sponsors les bédouins d'Arabie, de se tourner vers le seul et véritable parti celui de feu Bourguibaqui a fait ce que la Tunisie est devenue avant l'arrivée des Frères musulmans : le parti Destourien ! 

D'autant que sa présidente, Abir Moussi est la seule responsable politique qui rejette clairement les partis religieux, conformément à la Constitution 1959, qui les interdit *; contrairement aux autres partis qui composent avec les Frères musulmans, admettant ainsi qu'ils puissent instrumentaliser la religion et prendre en otage l'islam et dont les chefs se croient obligés de donner des gages de bonne foi à Ghannouchi qu'ils sont de "bons musulmans" ! Comme celui du parti communiste qui a du faire son pèlerinage à la Mecque pour démentir les islamistes quant à son athéisme. 

Abir Moussi a le courage de désigner l'ennemi de la Tunisie et des tunisiennes en dénonçant les islamistes et leur hypocrisie et rejoindre ainsi la majorité de tunisiens qui s’inquiètent de la wahhabisation de la société tunisienne par les Frères musulmans. Elle dit clairement son refus d'instrumentaliser la religion à des fins politiques. Ce que les autres chefs de partis n'ont jamais osé dire clairement par calculs électoralistes, dont Béji Caïd Essebsi qui a trahi ses électeurs qui l'ont pourtant porté massivement au pouvoir pour les en débarrasser.

Ce parti Destourien ou ce qu'il en reste, serait bien inspiré de rétablir la Constitution de 1959 après l'avoir débarrassée des rajouts que les zélotes opportunistes ont voulu y inscrire pour plaire à Bourguiba puis à ZABA; et de prendre garde à ne pas accepter en son sein les pan islamistes et leurs frères pan arabistes, dont l'idéologie est diamétralement opposée au nationalisme qui fonde le bourguibisme; pour ne pas reproduire l'erreur commise par Nidaa Tounes !

La hargne de Abir Moussi contre les marchands du temple est à la mesure de leur détestation des femmes qui seront les premières perdantes s'ils restaient au pouvoir. Sera-t-elle à la hauteur des espérances des tunisiens trahis par Béji Caïd Essebsi ? Il faut l'espérer.

Rachid Barnat

*Article 8 :
Un parti politique ne peut s'appuyer fondamentalement dans ses principes, objectifs, activité ou programmes, sur une religion, une langue, une race, un sexe ou une région.
Il est interdit à tout parti d'avoir des liens de dépendance vis-à-vis des partis ou d'intérêts étrangers.

COMMENT SORTIR DE LA CRISE ?

Il faut commencer par désigner le véritable ennemi de la Tunisie qui la ronge de l'intérieur jusqu'à infiltrer les partis dits "progressistes" !
Beaucoup de tunisiens qui combattent l'obscurantisme, sont déçus de BCE & Nidaa Tounes qui promettaient de les débarrasser de Ghannouchi et de sa bande.
Devant le pouvoir de corruption des "progressistes" à la petite semaine, par les Frères musulmans, il serait temps que ceux qui désirent réellement arrêter cette mascarade de prendre des résolutions claires et de pactiser avec ceux qui ont ce même désir de dégager les islamistes !

Voici un pacte qui pourrait servir de base à rallier ces partis qui veulent poursuivre l'œuvre civilisationnelle de feu Habib Bourguiba.




11 commentaires:

  1. LES MARCHANDS DU TEMPLE ET LEURS SYMPATHISANTS N'AIMENT PAS Abir MOUSSI !

    Et pour cause ...

    Rachid Merdassi :

    J’éprouve une détestation congénitale pour l'injustice envers la nature humaine en général et plus particulièrement envers une femme de grande valeur, de la trempe de Abir Moussi.

    La politique aussi a ses règles éthiques et déontologiques !
    Un credo apparemment inconnu au jargon des obscurantistes et pour cause !

    Vous avez certainement remarqué comme moi, sur FB, la campagne ahurissante, tendancieuse et mesquine envers Abir Moussi, signe de sa montée en puissance. Orchestration pathétique de lâches marchands du temple, qui ont lâché leurs hordes de clébards incultes, croyant pouvoir déstabiliser la nouvelle "Kahena" tunisienne.

    Ce faisant, ils lui rendent un grand service en amplifiant la prise de conscience de la part des tunisiens qu'il faut en finir avec l'islamisme. Ils contribuent par ailleurs à l’élan populaire de sympathie qui se confirme de plus en plus envers cette dame, symbole de la lutte et de la résistance farouche contre les ennemis de la République Tunisienne.

    La panique des "politiciens de Dieu", me conforte dans ma conviction que le temps est venu pour que les tunisiens, trahis et déçus par l’incompétence et la perfidie des hommes, se tournent vers une FEMME !

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2017/12/les-dessous-du-deal-entre-beji-caid.html

    RépondreSupprimer
  2. QUI BAFOUE LA DIGNITÉ DU TUNISIEN ?

    Rachid Ben Othman :

    Ce ne sont ni Erdogan ni les Émirats Arabes Unis ni le Qatar ni quiconque qui ont humilié la Tunisie !

    Ce sont ses enfants qui l'on dégradée, ruinée et saccagée.
    Ce sont ses enfants qui ont accepté l'inacceptable, ont toléré les terroristes islamistes, les voleurs et les mafieux.
    Ce sont ses enfants qui ont couvert de cadeaux de bienvenue les islamistes en les indemnisant pour un militantisme qu'ils ne leur avaient pas demandé.
    Ce sont ses enfants qui les ont hissés au sommet du pouvoir ...

    Et nous voilà tous entrain de payer très chère la facture !

    Le pire dans tout ça, c'est que ça continue et les consciences somnolent encore, en laissant les islamistes détruire à petit feu la Tunisie et dégrader son image dans le monde !

    RépondreSupprimer
  3. Abir MOUSSI REJETTE LA FUMEUSE " RÉVOLUTION DU JASMIN " ... QUE BEAUCOUP DE TUNISIENS ONT RECOUVERTE ORCHESTRÉE PAR LES EU & LE QATAR POUR LEUR IMPOSER LES FRÈRES MUSULMANS !

    Elle veut mettre fin à la supercherie des Frères musulmans et celle de leur sponsor l'émir du Qatar !!

    Rappelez-vous tout le cirque qu'ont fait Ghannouchi et son idiot utile Hamma Hammami lors de " Kasbah 2 " .... pour réclamer une nouvelle constitution; alors que beaucoup de voix dont celle de BCE voulaient conserver celle de 1959 en la débarrassant des rajouts faits par les zélotes de Bourguiba et de ZABA !

    Il faut non seulement revenir à la constitution de 1959 qui interdit l'instrumentalisation de la religion en politique ... mais aussi la compléter en inscrivant la laïcité dans le texte pour parfaire le travail inachevé par Bourguiba !

    Abir Moussi semble dans cet état d'esprit !

    http://www.huffpostmaghreb.com/2018/01/14/abir-moussi_n_19001508.html

    RépondreSupprimer
  4. Zohra Ladgham :

    Allons donc !!

    Le fait de rester figée dans des carcans que je ne qualifierai même pas de politiques mais plutôt de carcans comportementaux obsessionnels d'un pouvoir despotique révolu, n'attribue nullement à Abir Moussi le courage politique qu'on lui prête et son aversion de la Nahdha ne lui donne pas non plus de crédit politique moderniste et ne constitue pas à lui seul un programme politique responsable ni d'elle une femme politique.

    Le fait qu'elle rejette la révolution par ce qu'elle a été l'un des maillons du régime de Ben Ali, plait à quelques insatisfaits qui abondent tête baissée dans son discours simpliste sans alternative.

    Jusque-là, sa présence et ses velléités de se faire une place sur l’échiquier politique à coup de provocations désordonnées, la confinent au statut d'agitatrice aux slogans faciles et populistes qui impressionnent ceux qui aiment le spectacle des corridas dites politiques et paradoxalement quelques " progressistes " qui sont sensés être à ses antipodes mais qui lui trouvent le charme de la " grogne " et n'exigent d'elle aucune consistance politique.

    Soyons sérieux et assez d'amateurisme !!!

    RépondreSupprimer
  5. EN VOILA AU MOINS UNE QUI A COMPRIS LA NÉCESSITE D'INTERDIRE LES PARTIS RELIGIEUX, LES PIRE ENNEMIS DE LA RÉPUBLIQUE ET DE TOUT PROGRÈS !

    C'est déjà un grand pas en avant dans le marasme et le cafouillage induit dans la vie politique par les partis progressistes depuis qu'ils ont admis les partis islamistes et que leur chef composent avec eux ... réduisant les tunisiens à lutter pour préserver leurs acquis depuis l'indépendance, ce qui est un comble après le 14 janvier 2011, où ils espéraient progresser et acquérir d'autres droits pour plus de liberté !!

    https://www.realites.com.tn/2018/01/abir-moussi-faut-ecarter-partis-religieux/

    RépondreSupprimer
  6. LA CONSTITUTION ÉLABORÉE PAR LES FRÈRES MUSULMANS FAIT RÉGRESSER LA TUNISIE : elle est un véritable boulet pour les tunisiens !

    De plus en plus de voix s’élèvent pour la changer, à défaut de revenir à celle d'avant après l'avoir débarrasser des rajouts faits sur mesure pour Bourguiba & ZABA, d'en proposer une nouvelle augurant d'une troisième république qui tiendra compte des réelles aspirations des tunisiens : laïcité et démocratie !

    C'est ce qu'a compris Abir Moussi. Elle fera tout pour en finir avec l'islamisme qui instrumentalise la religion pour faire de la politique !!

    https://directinfo.webmanagercenter.com/2018/03/03/tunisie-le-parti-destourien-libre-presentera-le-20-mars-un-projet-dune-nouvelle-constitution/

    RépondreSupprimer
  7. QUE RETENIR DES ELECTIONS MUNICIPALES ?

    1° - L'abstention était massive,
    2° - Les listes indépendantes ont obtenu un score important prouvant que la déception des Tunisiens des partis au pouvoir
    3° - Net recul de Nidaa tounes, prévisible pour toutes les trahisons et compromissions de la part de son chef et ses sbires,
    4° - Net recul d'Ennahdha traduisant le rejet par les Tunisiens de l'instrumentalisation de la religion par des marchands du temple aussi pourris sinon plus que ceux qu'ils avaient dégagés un certain 14 janvier 2011;

    Quand on sait tout l'argent que les Frères musulmans ont investi dans cette campagne, pour corrompre leurs électeurs réputés disciplinés pour voter en masse comme un seul homme; et qu'au final Ennahdha n'obtient que 400 000 voix sur tout le territoire, cela montre bien que le noyau dur islamiste n’excède pas ce chiffre !

    Or la Tunisie compte 12 millions d'habitants et malheureusement plus de 200 partis en lice ...
    Si Ennahdha a remporté les élections, c'est tout simplement parcequ'il a profité de l'éparpillement des voix.
    Les nombreux partis ont parasité le scrutin puisque leurs chefs se rêvent tous en CHEF ... ce qui a profité à Ghannouchi !

    Il suffirait de moins d'ego et de plus de solidarité entre les progressistes pour écarter Ennahdha !!

    Est-ce que la leçon aura été prise par tous ces "petits chefs" ?

    A suivre ...

    https://www.huffpostmaghreb.com/entry/et-si-les-listes-independantes-se-federaient-pour-creer-la-force-alternative-qui-manque-a-la-tunisie-naissante-a-la-democratie_mg_5af6c9cbe4b032b10bfb10a1?utm_hp_ref=mg-homepage

    RépondreSupprimer
  8. NIDAA TOUNES et LES DESTOURIENS LIBRES ....

    Les deux partis se proclament du bourguibisme.

    Seulement voila, Nidaa a trahi le bourguibisme et ses électeurs quand BCE s'est allié aux Frères musulmans, ennemis jurés de Bourguiba qui les a combattus toute sa vie parcequ'ils sont ennemis de la Tunisie moderne qu'il a construite; alors qu'il jurait tous ses dieux qu'il ne s'alliera jamais à ces obscurantistes dont il affirmait qu'il serait le rempart pour les tunisiens pour les en préserver !

    Quant à Abir Moussi chef du parti Destourien libre, elle a eu le courage d'affronter de front Ennahdha et n'a eu de cesse de dénoncer l’illégalité de ce parti, de réclamer que Ghannouchi et ses hommes rendent compte à la justice de leurs crimes passés et ceux de la période de la troïka où ils étaient au pouvoir, dont l'assassinat de Chokri Belaid; elle réfute la nouvelle constitution dictée par Ghannouchi et promet de restaurer celle de 1959 en la toilettant des rajouts qui ont personnifié le pouvoir ...

    Or beaucoup des responsables politiques de Nidaa véritables bourguibistes, sont déçus de la tournure qu'avait prise Nidaa Tounes depuis que BCE leur avait imposé son rejeton HCE, un abruti dont Erdogan & Ghannouchi tirent les ficelles !
    D'autant que Nidaa est infiltré d'islamistes et de pan arabiste ...

    Si tous ces déçus de Nidaa rejoignaient les Destouriens Libres, ils auront au moins la certitude que ce parti ne fonctionne qu'avec des bourguibistes, sur une ligne clairement bourguibiste !
    Et par la même, laisseront Nidaa devenir une coquille vide qui ne pèsera plus rien aux prochaines élections.

    PS : Abir Moussi doit se rapprocher de ces gens en prenant garde d'éviter les sous marin islamistes qui ont miné de l'intérieur Nidaa Tounes !!

    http://www.businessnews.com.tn/abir-moussi--nous-acceptons-de-former-une-coalition-avec-nidaa-a-une-condition,520,79973,3

    RépondreSupprimer
  9. ENNAHDHA POURVOYEUR DE TERRORISTES ....

    Abir Moussi dénonce l’implication d’Ennahdha dans le terrorisme et l’acheminement des jeunes tunisiens vers les foyers de tension et l’implication de l’Etat tunisien, durant le règne d’Ennahdha !

    https://www.huffpostmaghreb.com/entry/des-terroristes-tunisiens-de-lei-racontent-comment-letat-etait-complice-dans-lenvoi-des-jeunes-vers-les-zones-de-conflit_mg_5af9513de4b0e57cd9fb0649

    https://www.realites.com.tn/2018/05/terrorisme-une-nouvelle-plainte-dabir-moussi-contre-ennahdha/

    RépondreSupprimer
  10. Abir MOUSSI & SON PARTI DESTOURIEN INDÉPENDANT DEMANDENT UNE ENQUÊTE JUDICIAIRE A L'ENCONTRE DES RESPONSABLES POLITIQUES D'ENNAHDHA (Ghannouchi, Ali Larayedh, Hammadi Jebali, Habib Ellouz ....) SUSPECTÉS D'AVOIR ORGANISÉ :

    - L'envoi des jihadistes en Syrie, en Iraq ....
    - Le jihad enniqah, pour l'accompagner; en recrutant les jeunes filles en vue d'une prostitution halal, pour soulager les mercenaires-jihadistes.

    Ils ont obtenu gain de cause puisque le pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme a admis leur requête et autorise l'ouverture d'une enquête judiciaire.

    Bravo pour l'initiative !

    Reste à savoir si la justice suivra son cours sans interférence partisane.

    Ce sera un test pour la justice : indépendante ou toujours soumise au pouvoir ... en l’occurrence celui des Frères musulmans, ceux-là mêmes dont les membres organisaient le départ des jeunes hommes au jihad et enrôlaient les jeunes filles pour le jihad ennikah !

    http://kapitalis.com/tunisie/2018/03/20/abir-moussi-moi-au-pouvoir-le-parti-ennahdha-sera-dissous/

    http://kapitalis.com/tunisie/2018/06/28/terrorisme-enquete-ouverte-sur-des-dirigeants-dennahdha/

    RépondreSupprimer
  11. LA CONSTITUTION DE 2014 PARALYSE LA TUNISIE ....

    Le PDL propose de l'amender ... pour en finir avec l’éparpillement des pouvoirs, de l’affaiblissement de l’Etat et garantir une stabilité politique

    https://www.huffpostmaghreb.com/entry/le-pdl-depose-son-projet-de-nouvelle-constitution-a-la-presidence-de-la-republique_mg_5ab112f4e4b0697dfe1abfa3

    RépondreSupprimer