samedi 27 juillet 2013

ENCORE UN ASSASSINAT POLITIQUE !

"L'idéal c'est d'obtenir une majorité d'esclaves à partir d'une minorité de morts bien choisis. Aujourd'hui la technique est au point .... Nous mettons les peuples entiers à genoux."
Albert CAMUS

RIEN N’ÉTAIT AU HASARD DANS LE CHOIX DE LA NOUVELLE VICTIME DU TERRORISME DES ISLAMISTES ... NI DANS LE MODE OPÉRATOIRE !

LES SYMBOLES :
- L'opposant Mohamed Brahmi, est de gauche ... ascendant pan arabiste ... pro nassériste.
- Opposant à Ennahdha ayant critiqué les "Fréres musulmans" et jubilait que les militaires les aient démis du pouvoir en Egypte ... ce qui a déplu certainement aux islamistes; tout comme Chokri Belaid a chèrement payé son audace de les dénoncer en dénonçant leur stratégie machiavélique de conquête du pouvoir !
- Mohamed Brahmi est riginaire de Sidi Bouzid, berceau de la Révolution tunisienne.
- Le jour de son exécution, ne fut pas choisi par hasard : le 25 juillet, c'était jour de fête pour les tunisiens qui voulaient célébrer spontanément le 57 anniversaire de leur jeune République ... puisque le gouvernement de Ghannouchi et sa troïka font peu de cas des fêtes nationales !
- Cette fête fut endeuillée .... puisque Sadok Chourou (extrémiste nahdhaoui) déconseillait quelques jours auparavant aux tunisiens de sortir leurs drapeaux !
- Le message est on ne peut plus clair : assassiner la République !

View image on Twitter

LE MODE OPÉRATOIRE DES ASSASSINS : 
- Le ministre de l'intérieur de Ghannouchi nous affirme, que l'arme utilisée pour abattre Chokri Belaid est la même que celle qui a abattu Mohamed Brahmi !
- Les tueurs sont deux et
- Sur moto,
- Opéraient en plein jour : 12 h 03 !
- Devant la maison du martyr,
- Dans un quartier populaire,
- Tirant 14 balles ... sans que personne ne bouge ... ni la police dans un quartier non loin du siège d'Ennahdha, donc bien gardé !

27 juillet JOUR DE DEUIL NATIONAL POUR L'ENTERREMENT DE MOHAMED BRAHMI ...
Malgré la chaleur, plus de 40 ° à l'ombre et le jeûne du mois de Ramadan ... les tunisiens ont tenu à manifester leur solidarité avec sa famille et crier leur colère aux responsables de ce troisième assassinat politique, en accompagnant la dépouille du martyr au cimetière El Jallaz !

Rachid Barnat

1 commentaire:

  1. C'EST LA FÊTE DE LA RÉPUBLIQUE ... MAIS AUSSI LE TRISTE ANNIVERSAIRE DE L'ASSASSINAT DE Mohamed BRAHMI !

    Moncef Bakir :

    Mais pourquoi porte-t-elle encore ce foulard avilissant et dégradant pour les femmes ?

    Rachid Barnat :

    Elle porte l'étendard des assassins de son mari !
    Le sait-elle seulement ?

    Abdel Basset Tekaia :

    Oui Madame et avec tout mon respect, vous êtes une des membres du parlement à la con !
    Qu'aviez-vous fait pour votre défunt mari ?
    Vous vous êtes contentée d'un tabouret et vous voilà une marionnette de plus à la charge des Tunisiens, comme les autres !
    C'est ainsi que les nahdhaouis ont fait de vous leur complice, autrement qu'est-ce qui vous empêchait de vous battre puisque vous dites connaître l'assassin de votre mari !

    Alors faites quelque chose ou taisez-vous et continuez à recevoir le salaire de votre silence en bénéficiant de tant de privilèges dans une Tunisie exsangue où tant de Tunisiens manquent du minimum vital.

    http://www.shemsfm.net/fr/actualite/mbarka-brahmi-les-assassins-de-mon-mari-occupent-les-plus-hautes-fonctions-de-l-etat-146043

    RépondreSupprimer