mercredi 8 août 2018

Youssef Qaradwi, chef spirituel des Frères musulmans et cauchemar des musulmans

Pour sa "politique étrangère", le Qatar a besoin des "fatouas" pour mener sa guerre contre les républiques "arabes" ... que Qaradawi pond à la demande !
C'est lui qui a décrété une "fatoua" autorisant l'intervention de l'OTAN en Libye. 
C'est lui qui a décrété le jihad contre Bachar Al-Assad, ce que son acolyte Ghannouchi va assurer par l'envoi de la chair à canon tunisienne, pour assurer la guerre que mène le Qatar contre la Syrie ...
R.B


Un charlatan nommé Joseph Al-Qaradawi


Après avoir concouru avec un zèle inouï à la destruction de l’ex-Front du refus, qui comptait tous les pays arabes hormis les monarchies inféodées aux Etats-Unis et au lobby sioniste, le prédicateur de la fitna vient de lancer un appel à « l’unité des musulmans » face au drame vécu par les Palestiniens à Al-Qods.

Qui croit encore ce charlatan mercenaire qui, pour une poignée de dollars, a anéanti tout espoir de résistance face à l’Etat voyou d’Israël dont il joue le jeu ? N’est-ce pas ce Youssef Al-Qaradawi qui a mis la Syrie à feu et à sang à partir de sa retraite dorée au Qatar où il vit comme un nabab et multiplie les conquêtes amoureuses ? N’est-ce pas ce même Al-Qaradawi qui a applaudi l’éclatement de guerres civiles ravageuses au Yémen et en Libye où les morts se comptent par dizaines de milliers et où les institutions de l’Etat ont été pulvérisées et remplacées par des milices armées ?
N’est-ce pas ce même Al-Qaradawi qui a donné sa bénédiction à la « révolution du jasmin » en Tunisie et à la prise du pouvoir par les Frères musulmans dans son ex-pays qu’il a quitté pour amasser une fortune chez la famille régnante du richissime émirat gazier ? La Tunisie découvrira à ses dépens tout le bien que les artisans du « printemps arabe » lui voulaient en substituant un régime islamiste au pouvoir dictatorial mais néanmoins ouvert de Ben Ali.
Quant à l’Egypte, le coup d'Etat opéré par Al-Sissi  avec la bénédiction des Al-Saoud et des Al-Nahyane a rendu irrémédiable la dépendance du plus grand pays arabe en termes de population à l’Arabie Saoudite et aux Emirats arabes unis.
Voilà donc le bilan de ce prédicateur au service d’Israël qu’il feint de haïr, mais à la prospérité et à la sauvegarde duquel il consacre toute l’énergie et l’enthousiasme qu’on lui connaît pour neutraliser toute opposition à l’Etat hébreu. Depuis le « printemps arabe », le peuple palestinien est orphelin. Et ni les Nations unies ni la communauté internationale ne lui viendront en aide.
Youssef Al-Qaradawi a rempli sa mission à la perfection. au service d'Israël.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire