samedi 3 décembre 2011

LA CORRUPTION PAR L'ARGENT, des NAHDHAOUIS.


Exemple de corruption pratiquée par Ennahdha.

Une amie vient d'engager une aide ménagère originaire d'un village du côté du Kef.
En discutant avec elle, mon amie apprend avec stupeur les méthodes malhonnêtes utilisées par Ennahdha, et comprend mieux pourquoi que ce parti a raflé 41 % des voix des inscrits pour se classer premier parti lors des élections du 23 Octobre 2011 : l’achat des voix !

Le père de cette dame, au chômage mais influent dans son village, a reçu la visite de membres du parti qui lui ont remis de l'argent, contre une promesse de voter pour Ennahdha et qu’il incite tous les habitants du village à voter aux aussi pour leur parti.
Pour rendre les villageois plus réceptif aux  « recommandations de ce monsieur », les membres d’Ennahdha ont procédé à une distribution gratuite de produits de première nécessité : sucre, huile...
Promesse tenue : le jour « J », tout le village comme un seul homme a voté Ennahdha.


Ce qu'Ennahdha a fait dans le village de cette dame, mon amie déduit qu'il a du le faire dans plein d'autres village. 
Et comme Ennahdha a "gracieusement" offert de financer : pèlerinages à la Mecque, circoncisions, mariages, d'effacer l'ardoise de l'épicier du coin, les couffins ramadanesques, les moutons de l'aid...... Elle a compris la supercherie de ce parti qui monnaie sa "générosité" auprès des citoyens les plus démunis, en faisant de sa "zakat" (charité musulmane) un fond de commerce.

Sont-ce là des méthodes honnêtes de la part d'un parti qui dit vouloir rompre avec les pratiques du RCD et de rompre avec la corruption de ZABA et de ses proches ?
Leur procédé, non seulement est contraire aux lois tunisiennes, mais s'appelle bel et bien "bakchich", "rachoua"... pratiques courantes dans l’ancien régime, contre lesquelles Mohamed Bouazizi s’est révolté et entraîné dans son geste désespéré toute la jeunesse tunisienne, pour dire leur raz le bol contre la CORRUPTION !

Comment peut-on encore croire les hommes de ce parti, quand ils nous assurent être garants de l’honnêteté, de l’intégrité, de la transparence; qui auraient des pratiques « propres », refusant la corruption dont « le bakchich et la rachoua » ?

Non seulement ce parti ment, mais j’y vois aussi les prémices d’une corruption que ses hommes pratiquent déjà et qui pourraient retrouver l’ampleur de celle de l’époque de ZABA.
Les prêches sont bons pour les autres et non pour lui : " faites ce que je dis, mais ne faites pas ce que je fais" ! Quelle hypocrisie !!!

Non seulement ce parti aura tiré les marrons du feu d’une révolution à laquelle il n’a pas participé, mais en plus il trahit par ses pratiques les jeunes qui se sont révoltés et se sont sacrifiés quand ils dénonçaient la CORRUPTION entre autre !

Rachid Barnat

PS : Voici ce que m'écrit sur mon FB Souheila Driss  : 
Ils nient tout en bloc et prétendent que ce ne sont que des rumeurs inventées par la gauche pour les discréditer, MÊME QUAND CELA S'EST PRODUIT SOUS NOS PROPRES YEUX , même quand on leur cite le nom de la personne qui a reçu de l’argent ou une aide. 
De plus, ils disaient texto aux gens :  
- "celui qui ne vote pas pour ennahdha ira en enfer parce que les musulmans doivent voter pour ennahdha. 
- Ils s’en prenaient tout particulièrement à Jawher Ben Marek et Doustourouna en disant que ces gens-là, veulent légaliser les mariages gay; 
- ils s’en prenaient au Pôle en disant que s’ils gagnent ils fermeront toutes les mosquées et que ce sont des gens athées; 
- ils s’en prenaient au POCT, en disant que ce sont des athées et des soûlards; 
- ils s’en prenaient à Ahmed Néjib Chebbi en disant que c’est un corrompu et que c’est un agent de ZABA... 
Bref, personne n’a été épargné. 
A les entendre, ils sont les seuls à avoir souffert de la dictature, de la torture, du harcèlement, de l’injustice, ils sont les seuls à être crédibles et honnêtes; 
ils sont les seuls en mesure de diriger le pays et d’apporter une solution à tous nos problèmes. 
C’est le paradis qui nous attend avec eux, du niveau de vie suédois.  Où presque, tout EST GRATUIT !

1 commentaire:

  1. Il faudra suivre attentivement les nominations. On a parlé d'un gendre pour occuper un poste de ministre et aussi d'un neveu de Jebali qu'il voulait propulser à la Banque Centrale. Là je pense que la ligne rouge serait franchi et que ce népotisme ne sera pas accepté par les Tunisiens qui ont fait la révolution en grande partie à cause de cela.

    RépondreSupprimer