dimanche 11 février 2018

Mohamed ARKOUN : UN SUBVERSIF ?

Résultat de recherche d'images pour "Mohammed Arkoun photo"

Le Pr Mohamed Arkoun a toujours contesté "Les Clercs" de l'islam, ces imams auto-proclamés et autres théologiens qui croient détenir la "Vérité" pour refuser toute contestation de leurs "fatouas" (lois et jurisprudences religieuses) !

Une anecdote illustre son rejet de l'autoritarisme et du pouvoir que prétendent détenir ces enturbannés :

Lors d'un colloque entre "religieux" pour débattre de la "position" de la religion par rapport à des questions sociétales, un imam égyptien qui présidait l'assemblée, avait interdit à Mohamed Arkoun l’accès à la salle pour en débattre, tant qu'il n'aura pas fait acte de foi en prononçant la "chahada", qui consiste à " reconnaître qu'il n'y a qu'un Dieu et Mohamed est son messager ", simple formalité par laquelle tout un chacun proclame son adhésion à l'islam !

Mohamed Arkoun ne s'est pas laissé impressionner par le barbu; et lui dit :
" Qui es-tu pour que je fasse ma profession de foi devant toi ?"

Et depuis, Mohamed Arkoun a été mis au ban des "chercheurs enturbannés" pour cause de mécréance et ne fut plus invité à leurs réunions de "savants de l'islam" !
Il fut même menacé de mort par les plus fanatiques et les dirigeants des pays "arabo-musulmans" voyaient en lui un subversif dont ils se méfiaient.

Quel dommage. Il aurait contribué par son érudition aussi bien en culture générale, en histoire et en théologie ... à réformer l'islam pour l'adapter à notre époque !

Seule la France lui a permis de poursuivre ses "travaux & recherches" pour questionner la religion musulmane de façon scientifique; et d'enseigner dans ses universités !

En Tunisie, d'autres érudits ont connu le même sort :
- Le Pr Mohamed Talbi fut traité de mécréant pour avoir rejeté la "chariaa" et proclamé le Coranisme, c'est à dire le retour aux sources de l'Islam : le Coran !
Il fut traité de mécréant et menacé de mort !
- Le Pr Youssef Seddik, aussi connaît le même traitement de la part des barbus !
Il est menacé de mort par les plus fanatiques d'entre eux qui le jugent ignorant et le traitent de mécréant !
Est-ce la raison pour laquelle Emmanuel Macron a tenu à s'entretenir avec Youssef Seddik lors sa dernière visite d'Etat en Tunisie ? Et que contrairement à ces prédécesseurs, il n'a pas souhaité s'entretenir avec Ghannouchi et ses Frères musulmans ?

Emmanuel Macron semble avoir compris la nécessité de revoir l'islam de France pour l'adapter à la République française. Comme en son temps Napoléon avait demandé aux juifs de France de revoir leur religion pour l'adapter aux lois de la République, Macron va demander aux français de confession musulmane d'en faire autant !
Ce que les juifs de France avaient fait en reconnaissant la primauté du Code Civil sur les lois juives; les musulmans de France peuvent le faire aussi ; pour admettre clairement la primauté du Code Civile sur la chariaa !

Mohamed Arkoun avait toujours espéré que la réforme de l'Islam soit faite par les musulmans d'Europe, plus "libres" de pouvoir remettre leur religion en question, car ils ne peuvent le faire que dans des pays démocratiques. D'autant disait-il, que la France est plus propice pour cette réforme, étant laïque. Ce qui n'est malheureusement pas possible dans leurs pays d'origine qui ne sont ni laïcs et encore moins démocratiques !!

Espérons qu'Emmanuel Macron ne refera pas l'erreur de ceux qui l'ont précédés pour laisser les islamistes s'emparer de la question, et notamment les Frères musulmans les mieux organisé d'entre eux. 
Les musulmans de France ont été pris en otage par la fameuse OUIF, totalement aux mains des Frères musulmans au service de leur politique, avec la bénédiction de Sarkozy & Hollande qui ne voulaient pas fâcher l'émir du Qatar le "grand ami de la France", qui les soutient et les finance !

Rachid Barnat

2 commentaires:

  1. DANS LE CORAN : Il y a à boire et à manger !

    Puisqu'on y trouve tout et son contraire !

    Habib Ben Fredj :

    Ne perdez pas votre temps à discuter avec un croyant, qu'il soit "modéré" ou extrémiste car il finira toujours par avoir le dernier mot; puisque dans le Coran, il y a tout et son contraire !

    A titre d'exemple :
    - il est dit dans le Coran qu'il n'y a nulle contrainte en religion :
    " Lakom dinoukom, wa liya dini " ( vous avez votre religion et j'ai la mienne ), mais quelques pages plus loin, on nous dit :
    " Celui qui renie sa religion et quitte l'islam, tuez-le " !

    - Il en va de même pour l'attitude envers les femmes :
    Dans certains versets, on nous recommande de respecter les femmes .
    Dans d'autres versets, on autorise de les frapper au cas où elles refuseraient de se soumettre.

    Et la liste est longue pour tous les sujets !

    Ainsi les "modérés" vont mettre en exergue les versets tolérants,
    Et les extrémistes se référeront aux sourates intolérantes et belliqueuses.
    Mais dans les deux cas, ils trichent tous; puisqu'ils trient et retiennent ce qui leur convient pour "justifier" leurs pratiques de l'islam :
    - pour les uns leur "modération", et
    - pour les autres leurs violences et leur terrorisme !

    http://latroisiemerepubliquetunisienne.blogspot.fr/2013/10/la-religion-creation-divine-ou-creation.html

    RépondreSupprimer
  2. MACRON VEUT UN ISLAM DE FRANCE : c'est bien !

    Mais lequel ?

    - Celui de ses anciennes colonies fait de malékisme et de soufisme; ou
    - Celui importé par les pétromonarques et diffusé par les Frères musulmans, ce wahhabisme totalement étranger aux anciennes colonies françaises et qui fonde tous les islamismes et leur terrorisme !

    http://www.liberation.fr/france/2018/02/11/reforme-de-l-islam-macron-veut-en-finir-avec-les-influences-etrangeres_1628963

    RépondreSupprimer