lundi 9 juillet 2018

Un imam français et républicain, s’inquiète de la montée de l'islamisme en France

Macron poursuivra-t-il la politique de ses prédécesseurs qui, croyant organiser l'islam de France, n'ont rien trouvé de mieux que de le confier aux Frères musulmans qui l'ont pris en otage ainsi que les musulmans de France ? Car si son intention est d’œuvrer pour un islam de France, on se demande lequel : celui de ses anciennes colonies ou celui qu'exportent les pétromonarques ? 
Le problème est que les organisations actuelles datant de l'époque de ses prédécesseurs, sont un nid à Frères musulmans, qui les dominent. Comment espérer réformer l'islam de France avec ceux-là mêmes qui y ont essaimé le wahhabisme, source de violence et de terrorisme ? Il ne faut pas être naïf, c'est comme s'il faisait appel à des pompiers pyromanes pour éteindre les foyers de feu que propage cette doctrine !
R.B
Hocine Drouiche *

Lettre ouverte au Président Emmanuel Macron.

Monsieur le Président, votre engagement pour la réforme de l'islam est important et intelligent mais vous vous trompez complètement de chemin et de partenaires.
Les nouvelles propositions dévoilées par Le Mondep concernant la nouvelle organisation de l'islam en France, sont catastrophiques.

Nous vous avons soutenu pour votre vision réformiste. Il faut aider les imams républicains pour reformer l'islam avec courage. Sans cette vision réformiste humaine et républicaine, vous poursuivrez la politique de vos prédécesseurs qui ont permis à l'islam politique de gagner du temps et de dominer les mosquées et les institutions musulmanes. Ce qui pourrait se terminer par un bain de sang et une guerre civile à la libanaise souvent souhaitée par les islamistes qui recourront à la violence lorsqu'ils manqueront d’arguments pour convaincre.

Certains responsables politiques ont officialisé la mainmise de l'islam politique en France, sur l’islam de France. Choquant, incompréhensible et humiliants pour nous autres imams de France, pour les responsables musulmans de France et les Français musulmans qui luttons avec courage pour un islam de France, réformé et progressiste.

La majorité des personnalités proposées dans le rapport de Hakim El Karoui, attaquaient et condamnaient les imams républicains qui ont eu le courage et l'initiative d'organiser la marche musulmane contre le terrorisme en juillet dernier et combattent la francophobie et l'antisémitisme sans aucune ambiguïté.

L'islam politique demeure toujours le nœud du problème. Il ne sera jamais une solution pour la crise de l'islam en France. L'Etat doit ouvrir les yeux sur la réalité de l’islam politique à travers les nombreuses expériences et leurs résultats catastrophiques dans plusieurs pays étrangers.

Une nouvelle fois, la stratégie retenue par les différents responsables politiques de droite comme de gauche, pour réformer l’islam de France, n’est pas la bonne ; pire, elle est même dangereuse quand elle permet au wahhabisme qui fond l'islamisme, de supplanter l’islam des anciennes colonies de France ! Wahhabisme, faut-il le rappeler, qui était étranger à la France et à ses anciennes colonies.

Les politiques s'inclinent devant les islamistes qui ne cachent plus leur volonté d'islamiser la France et toute l'Europe, au risque de provoquer une guerre religieuse.
Est-ce parcequ’ils sont soutenus et financés par les pétromonarques, ces grands « amis » de la France, qui expliquerait que l’Etat français compose avec eux et ferme les yeux sur leur prosélytisme pour le wahhabisme ?

Ce choix menace clairement notre avenir commun car si le problème n’est pas réglé par les musulmans eux-mêmes, la solution finira par être imposée par une société excédée et de plus en plus inquiète face à notre religion, confondant islam et islamisme, puisque aussi bien les responsables politiques que les responsables musulmans ne font rien pour contrer l’islam politique. 

Les islamistes sont en conflit avec les valeurs de la République et des règles du vivre ensemble. Selon les propositions actuelles, il est impossible de faire émerger de la société locale des leaders pour réformer de l'islam de France ! Cela signifie la disparition totale de certains imams courageux que les Français ont connus et aimés ces dernières années. Ces imams qui n'ont cessé de défendre un islam rationnel, fraternel et humain, pas antisémites et pas homophobes.
L'imam Chalghoumi, le Mufti des comoriens à Marseille, Saïd Kassim, Ghaleb Ben Cheikh, moi même et tous les imams qui se sont rendus en visite Israël, serons bientôt les premières victimes des islamistes choisis par Macron pour gérer la crise profonde que l'islam traverse aujourd'hui en France et ailleurs. Nous sommes les seuls qui étions présents au Bataclan, à la marche pour Charlie Hebdo, à Nice, à Rouen, à Bruxelles et à Toulouse.

Nos adversaires nous ont accusés de collaborateurs, de traîtres, de vendus pour nous discréditer aux yeux des musulmans de France. Mais ils n'ont pas pu nous séparer de notre communauté musulmane. Malheureusement ils viennent d'obtenir un cadeau inimaginable ! Et ce cadeau c’est notre Etat laïc qui le leur donne. Alors qu’il devait soutenir ceux qui portent ses valeurs et pas ceux qui les combattent et qui rêvent de les changer.

Je demande à toutes les personnes des Lumière ainsi qu'à la société civile, d'aider les musulmans de France afin qu'ils ne tombent pas dans l'obscurantisme et les projets suicidaires de ces islamistes caméléons. Ils n'ont jamais clarifié leurs positions haineuses envers les musulmans républicains, l'Occident, les juifs, le prosélytisme pour le wahhabisme, le terrorisme, l'égalité hommes/femmes et la réforme de l'islam.

Monsieur le Président, vous voulez en finir avec l'anarchie entretenue par le CFCM en présentant comme alternative encore des islamistes qui menacent nos valeurs et la paix sociale; et qui pourraient nuire à votre image de réformateur.

• Hocine Drouiche : Imam de Nîmes. Islamologue docteur en droit musulman.
Vice-président de la conférence des imams de France.




2 commentaires:

  1. Céline Pina :

    Hocine Drouiche, imam de Nîmes, alerte le président sur le fait qu’il est en train de remettre l’Islam en France aux mains des pires ennemis de la démocratie, de l’égalité, des libertés et de la laïcité : à savoir les frères musulmans.

    Remettre les clés de l’islam de France aux mains des islamistes par méconnaissance, bêtise ou naïveté est impardonnable. Nous et nos enfants paieront chers une telle trahison des principes de notre histoire.

    En écrivant ce texte Hocine Drouiche prend des risques pour nous avertir car si les islamistes nous détestent, ils haïssent les musulmans qui leur résistent et les combattent avant même les laïques.
    C’est un acte fort qu’il pose.

    RépondreSupprimer
  2. Si un imam fondamentaliste dérape, non seulement celui-ci doit être poursuivi, mais la mosquée doit aussitôt être fermée.

    Or d'autres imams sévissent en toute impunité :
    - Amar Lasfar des Frères Musulmans en France, président de l'organisation politique, aux discours misogyne, anti-occidental, antichrétien et antisémite ...
    - Hassan Iquioussen, prédicateur négationniste, misogyne, antichrétien ... donne des conférences dans des centaines de mosquées en France :
    « Le hijab c'est la pudeur de la femme. Et sans pudeur, la femme n'a pas d'honneur. Si la femme sort sans honneur, qu'elle ne s'étonne pas que les hommes abusent d'elle. Elle devient insignifiante, un objet d'aucune importance, bonne à être violée ! »
    - Rachid Houdeyfa, imam de la mosquée de Brest :
    « Les enfants qui écoutent ou qui jouent de la musique, seront transformés en singes et en porcs »
    « Une femme ne peut sortir de chez elle qu'avec la permission de son mari. »
    - Nader Abou Anas, imam de la Mosquée du Bourget et de Bobigny (Il dirige également l'école coranique de Bobigny) : « Une femme qui se montre et se fait belle, n'est que de la chair humaine, une femme d'un soir pour assouvir le plaisir des loups ».
    - Youssef Abou Anas, imam de la mosquée d'Ecquevilly ...

    Pourquoi tous ces imams qui incitent à la haine des femmes, de l'Occident, n'ont pas été expulsés du territoire français ?

    RépondreSupprimer